Santé

Jonas Salk, inventeur du premier vaccin contre la poliomyélite

Dossier - Vaccins : leurs effets sur notre système immunitaire
DossierClassé sous :médecine , vaccin , vaccination

Les vaccins sont devenus un sujet de société qui divise et crée la polémique. Pourtant, s'ils nous obligent à faire des anticorps, c'est pour nous empêcher d'être malades. Mais alors, comment la vaccination fonctionne-t-elle ? Le point dans ce dossier.

  
DossiersVaccins : leurs effets sur notre système immunitaire
 

Alors que les États-Unis s'engagent dans la seconde guerre mondiale, le médecin Jonas Salk reçoit des fonds de l'armée pour développer un vaccin contre la grippe pour les soldats partant au front. Fort de ses premiers succès, il installe son laboratoire à l'université de Pittsburgh. Il entreprend alors de se consacrer à la poliomyélite, une maladie paralysante chez les enfants.

Prise de sang pour détecter le virus de la polio. © Jarun Ontakrai, Shuttestock

Contrairement à ses prédécesseurs qui travaillaient sur des bactéries, lui fait face à une maladie virale. Il reprend alors les principes établis et conçoit un virus de la poliomyélite atténué. Testé sur des milliers d'enfants avec succès, le vaccin est jugé efficace en 1955.

Ce schéma reprend les muscles communément atteints par la poliomyélite. Cette maladie, bien que rare de nos jours, n’est pas encore complètement éradiquée. © DP

Quelques années plus tard, un vaccin administrable par voie orale a été élaboré. Autrefois très fréquente, la poliomyélite est devenue une maladie rare et confinée à quelques territoires depuis qu'une campagne de vaccination mondiale, diligentée par l'OMS, a montré un franc succès. L'objectif est d'éradiquer la maladie. Malheureusement, quelques cas subsistent encore.