Santé

Tissu conjonctif, mastocytes et macrophages

Dossier - Vaccins : leurs effets sur notre système immunitaire
DossierClassé sous :médecine , vaccin , vaccination

Les vaccins sont devenus un sujet de société qui divise et crée la polémique. Pourtant, s'ils nous obligent à faire des anticorps, c'est pour nous empêcher d'être malades. Mais alors, comment la vaccination fonctionne-t-elle ? Le point dans ce dossier.

  
DossiersVaccins : leurs effets sur notre système immunitaire
 

Le tissu conjonctif est situé juste en dessous de la peau ou de la muqueuse. Les cellules du tissu conjonctif sont baignées et nourries par le liquide interstitiel ayant pour origine le plasma.

Préparation d'un vaccin. © Funnyangel, Shutterstock

On trouve dans le plasma en particulier les facteurs de la coagulation et les protéines du système du complément. Le fibroblaste synthétise et sécrète les composants de la substance fondamentale déversée à l'extérieur de la cellule pour constituer la matrice extracellulaire : collagène, fibronectine, élastine, etc.

Les fibroblastes sont aussi appelés cellules de soutien. Dans le derme, ces cellules en assurent la cohérence et la souplesse. © Subtle Guest, GNU 1.2

Mastocyte et macrophage

Il existe aussi des cellules qui peuvent être en transit au niveau du tissu conjonctif :

  • le mastocyte, dont la dégranulation libère des médiateurs tels que l'histamine sous l'influence de facteurs divers (anaphylatoxines) ;
Des mastocytes observés au bleu d’aniline. On en trouve à des degrés divers dans tous les organes, avec une prédominance dans la peau. © Kauczuk
Un macrophage d’alvéole pulmonaire de mammifère vu au microscope électronique à transmission. La durée de vie des macrophages peut atteindre plusieurs années. © DP

Pour parler utilement des vaccins, nous ne traiterons pas dans ce dossier de l'infection locale qui se résorbe spontanément et pour laquelle il n'y a pas lieu de prévoir un vaccin. Elle fait intervenir les processus de défense immunitaire non spécifiques. Nous traiterons plus loin d'une infection qui concerne tout l'organisme et provoque une maladie dite infectieuse, et qui fait intervenir les processus de défense immunitaire spécifique.

Mode d’action d’un phagocyte en présence d’un micro-organisme étranger. © Pédagogie Académie Montpellier