Santé

L'infection : présentation du système immunitaire

Dossier - Vaccins : leurs effets sur notre système immunitaire
DossierClassé sous :médecine , vaccin , vaccination

Les vaccins sont devenus un sujet de société qui divise et crée la polémique. Pourtant, s'ils nous obligent à faire des anticorps, c'est pour nous empêcher d'être malades. Mais alors, comment la vaccination fonctionne-t-elle ? Le point dans ce dossier.

  
DossiersVaccins : leurs effets sur notre système immunitaire
 

Un vaccin est conçu dans le but d'assister le système immunitaire pour le rendre efficace contre une infection donnée. Le système immunitaire dans son ensemble intervient quand l'organisme doit se défendre de façon globale contre un « envahisseur ». Pour ce faire, il utilise en général le système antigène-anticorps. C'est essentiellement de lui dont nous parlerons.

Comment fonctionne notre système immunitaire ? Ici, schéma du système lymphatique chez la femme. © S K Chavan, Shutterstock

Le système immunitaire, un vaste système de communication

Les cellules souches embryonnaires qui donnent les cellules immunitaires sont des cellules mésenchymateuses, du feuillet intermédiaire de l'embryon, qui colonisent le foie où elles se divisent et forment notamment les cellules sanguines (observables dès la neuvième semaine de vie embryonnaire).

Ce schéma résume les étapes de maturation des lymphocytes dans les organes, de la moelle osseuse et du thymus aux organes typhoïdes secondaires. © DR

Après la naissance, on les trouve d'abord dans la moelle rouge des os, et ensuite dans le thymus, deux organes dont la fonction principale est liée aux cellules immunitaires. Mais on les trouve aussi dans de nombreux organes périphériques, regroupées sous la forme d'amas de quelques cellules. Les cellules souches se divisent pendant toute la vie pour donner les cellules immunitaires et sanguines.

Vue générale (en haut) et détail schématique (en bas) de l'agglutination antigène-anticorps au niveau moléculaire. © freesvt.free.fr

Les nombreux acteurs de la défense immunitaire

Les organes de l'immunité (moelle osseuse, thymus, rate, ganglions lymphatiques et tissu lymphoïde) sont le lieu de production et de différenciation des cellules de l'immunité.

Description du système lymphatique. Au sommet, on trouve les amygdales (tonsil), puis le thymus (thymus gland) en haut du torse. Enfin, plus bas, on trouve la rate (spleen). Tous ces organes sont reliés par les vaisseaux lymphatiques (lymphatic vessels), formant des nœuds (lymph nodes). © The Emirr, Wikimedia Commons, CC by 3.0

Les antigènes, facteurs déclenchants et non reconnus comme membres du soi par l'organisme, sont le plus souvent des protéines.

Les cytokines (monokines, lymphokines, interleukines, etc.) sont des molécules sécrétées par les cellules de l'immunité activées lors d'une infection. Elles agissent sur les autres cellules pour coordonner les différentes phases de la réaction immunitaire.

Les lymphocytes sont les cellules effectrices de la réaction immunitaire, et sont détaillées plus loin dans ce dossier, ainsi que les anticorps.