Santé

Émile Roux

17 décembre 1853 - 3 novembre 1933

Médecin et immunologiste

Classé sous :Biologie , médecine , Émile Roux

Biographie

Émile Roux, né Pierre-Paul-Émile Roux le 17 décembre 1853 à Confolens, en Charente et mort le 3 novembre 1933 à Paris, était un bactériologiste français connu pour ses travaux sur la diphtérie et le tétanos et pour sa collaboration avec Louis Pasteur dans le développement de vaccins.

Jeunesse et études


Le père d'Émile Roux est décédé en 1862 alors qu'Émile n'avait que 9 ans. Il est alors recueilli et élevé par sa grande sœur et son mari. Il étudie au lycée dans la région du Puy en Auvergne, où il passe son baccalauréat et rencontre André Chantemesse, qui deviendra également un célèbre biologiste pour ses travaux sur la typhoïde. 


Roux a commencé ses études de médecine à l'Université de Clermont-Ferrand. En 1878, il a été accepté dans le laboratoire de Pasteur à l'Université de Paris et y a passé 10 ans, obtenant son diplôme de médecine en 1881. Au cours de cette période, ses travaux ont fait partie intégrante du développement des méthodes utilisées pour préparer des vaccins contre des maladies telles que le choléra aviaire, l'anthrax et la rage

Thèse sur la rage


Il travaille sur la rage durant des années, et soutient une thèse en 1883. Celle-ci confirme son doctorat et s'intitule « Des nouvelles acquisitions sur la rage ». Émile Roux a ainsi toujours été associé à la recherche pour un traitement contre la rage. Avec Pasteur, il est reconnu dans le monde comme un expert de l'immunologie et de la microbiologie médicale.

L’Institut Pasteur


En 1888, Roux rejoint l'Institut Pasteur nouvellement créé, où, avec Alexandre Yersin, il démontre que les symptômes de la diphtérie sont causés par une toxine sécrétée par le bacille de la diphtérie (une bactérie). Cette découverte, ainsi que celle, ultérieure, des bactériologistes Emil von Behring et Kitasato Shibasaburo, selon laquelle l'infection par le bacille diphtérique entraîne la production d'une antitoxine (un anticorps), ont conduit au développement de la vaccination contre la diphtérie et de la sérothérapie. Roux devient directeur de l'Institut Pasteur en 1904, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort en 1933.


Dans le même temps, il crée le premier cours sur la microbiologie et ses techniques, qui devait avoir une influence considérable dans la formation aux maladies infectieuses d'un grand nombre de chercheurs et de médecins français et étrangers.


Ses travaux à l'Institut Pasteur ont permis de faire avancer la recherche sur plusieurs maladies comme le choléra des poules, les maladies infectieuses ou encore la maladie du charbon


Il organise en 1888 l'enseignement technique de la microbiologie qui est suivi par de nombreux médecins français et étrangers.

Récompenses


Grâce à son travail de recherche, Émile Roux reçoit de nombreux prix comme le Grade de Commandeur de la Légion d'honneur en 1894. En 1899, il est élu à l'Académie des Sciences alors basée à Paris. 


Quatre ans plus tard, en 1903, l'Institut de France lui confère le Prix Osiris pour le récompenser de l'ensemble des travaux. Le Prix Osiris est une distinction coordonnée par l'Institut de France, qui récompense tous les 3 ans une découverte considérée comme « remarquable ». Elle peut intervenir dans le secteur des lettres, des sciences, de l'art ou encore de l'industrie. Il reversait une partie des gains du prix à l'Institut Pasteur. 


Il est également nommé à l'Académie Nationale de Médecine en 1896.


Émile Roux aura eu le droit le 9 novembre à des funérailles nationales. Depuis, de nombreux hommages lui sont rendus en donnant son nom à des rues ou bâtiments. Un centre hospitalier a également pris son nom au Puy-en-Velay.