Santé

Dépistage du diabète et régime alimentaire

Dossier - Tout savoir sur le diabète
DossierClassé sous :médecine , diabète , diabète de type 1

Maladie de plus en plus présente de par le monde, le diabète est souvent pris à la légère par la plupart des patients. Pourtant, il peut conduire au coma, voire à la mort. Présentation de ce fléau, de ses causes et de ses complications.

  
DossiersTout savoir sur le diabète
 

Pour dépister le diabète, il faut connaître la glycémie. Une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1,26 g/L (7 mmol/L), vérifiée à deux reprises, annonce la présence du diabète sucré. Une fois la maladie détectée, il est bon d'adapter son régime alimentaire.

Comment se déroule le dépistage du diabète ? Ici, une prise de sang pour vérifier le taux de glycémie. © Olena Yakobchuk, Shutterstock

Comment dépister le diabète ?

Afin de détecter un éventuel diabète, une simple analyse de sang suffit généralement à repérer une glycémie trop élevée. Une deuxième analyse est nécessaire afin de confirmé le diagnostic.

De même, une analyse de tolérance au glucose, consistant en la prise d'une boisson riche en glucose suivie, deux heures après, d'une mesure de glycémie peut être demandée par le médecin.

Tableau des taux de glucose dans le sang (glycémie) en fonction de la présence ou non du diabète. © Association pour la recherche sur le diabète

Une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1,26 g/L (7 mmol/L), vérifiée à deux reprises, annonce ainsi la présence du diabète sucré.

Que faire une fois le diagnostic établi ?

Suite à l'établissement de la maladie, et afin de prévenir la survenue d'éventuelles complications, le patient doit régulièrement suivre des examens. Tous les trois à quatre mois, une visite chez le médecin permet alors de surveiller l'évolution du diabète. Prise de la tension artérielle, recherche d'une surcharge pondérale, auscultation du cœur et des vaisseaux ou encore examen des réflexes font partie du programme de chaque visite, de même que l'analyse du résultat du dosage de l'HbA1c (voir page précédente de ce dossier).

 Régime : quel plan d’alimentation adopter ?

Le surpoids étant un des principaux facteurs de risque de complication chez les patients atteints du diabète de type 2, ceux-ci doivent veiller à ce que leur alimentation ne vienne pas aggraver la maladie. Pour cela, l'arrêt du grignotage entre les repas est fortement conseillé, de même qu'une diminution de la consommation de graisses alimentaires, de boissons alcoolisées et sucrées.

Les experts recommandent également une alimentation riche en fibres, ainsi qu'une activité physique régulière (au moins trente minutes d'exercice d'intensité modérée par jour, selon l'Organisation mondiale de la santé).

Régime hypocalorique

D'autre part, la Deutsche Diabetes-Gesellschaft (Société allemande contre le diabète) prévoit, dans une nouvelle thérapie alimentaire, un régime hypocalorique individualisé. Dans la première phase du régime, les patients en surpoids doivent diminuer leur consommation de lipides à un niveau inférieur à 60 grammes par jour. Après six mois de régime, la perte de poids sera d'environ 4 kg. La deuxième phase du régime consiste à manger moins d'aliments à forte densité énergétique comme les pommes de terre, les céréales, la viande ou encore les jus de fruits.