Coronavirus : bientôt un test de dépistage par gargarisme ?

Classé sous :Coronavirus , test de dépistage , test rapide

On connaissait les tests par prélèvement nasopharyngé, les tests salivaires, ou les tests sanguins. Certaines méthodes promettent même de détecter le virus en respirant dans un petit ballon ou avec son smartphone au son de la toux. En République tchèque, c'est grâce à un gargarisme que l'on compte pister le coronavirus. Plus simple et moins cher que le test nasopharyngé, ce test consiste à se gargariser la bouche avec de l'eau pendant une trentaine de secondes, puis à recracher le liquide dans un récipient qui comporte un numéro d'identification. Il suffit alors d'apporter son échantillon dans un laboratoire après avoir rempli un formulaire en ligne.

Selon les chercheurs tchèques, la méthode est aussi fiable que le test nasopharyngé classique. « Le tube à essai contient une poudre qui aide à stabiliser le virus pendant plusieurs jours à température ambiante. C'est la principale différence par rapport aux autres tests de Covid-19, où les échantillons doivent être transportés et conservés à basse température », souligne Marian Hajduch, le directeur de l'Institut de médecine moléculaire et translationnelle sur le site d'Euronews. Le test par gargarisme est également expérimenté depuis début décembre au Québec, où il permet d'accroître les capacités de dépistage. Ce type de test nécessite cependant de ne pas boire, manger, fumer ou mâcher de la gomme durant les 15 minutes précédant le prélèvement.

Le test Covid par gargarisme, plus rapide et moins cher que le test nasopharyngé. © hisa-nishiya, Adobe Stock
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les moyens de détection du coronavirus  Tests antigéniques, salivaires, chiens renifleurs, smartphone… De nombreux moyens de dépistage de la Covid-19 existent ou sont en cours de développement. Quels sont leurs avantages et inconvénients ?