Cela vous intéressera aussi

 

Le gargarisme consiste à se rincer la gorge avec un liquideliquide sans l'avaler (le terme désigne aussi le liquide avec lequel on se gargarise). Ce remède est préconisé en cas de mal de gorge, de pharyngitepharyngite, de gorge enrouée, contre la mauvaise haleine ou comme mesure d'hygiène quotidienne.

Recettes de gargarismes

Il existe bien sûr des produits spéciaux vendus en pharmacie mais il est également possible de confectionner ses propres préparations. Voici quelques idées.

  • solution saline : une pincée de gros sel dans un verre d'eau tiède que l'on peut aromatiser ;
  • au bicarbonatebicarbonate de soudesoude : une cuillère à café dans un verre d'eau ;
  • décoction à base de plantes : angéliqueangélique, menthe poivréementhe poivrée, thym, eucalyptus, camomille, bardanebardane, sauge, clou de girofle ;
  • au vinaigre de cidre (1 cuillère à soupe de vinaigre et 1 cuillère à café de sel dans un verre d'eau tiède) ;
  • thé vert ;
  • sirop de réglisseréglisse : une cuillère à soupe pour un verre d'eau ;
  • au miel et au citron : une cuillère à soupe de chaque par verre d'eau.

Comment faire un gargarisme

  • prendre une petite quantité de liquide en bouche (avec trop d'eau on risque de s'étouffer) ;
  • basculer la tête en arrière en gardant l'épiglotte fermée afin de ne pas avaler le liquide accidentellement ;
  • souffler de l'airair par la bouche afin de former des bulles et faire circuler le liquide dans l'arrière-bouche et la gorge ; on peut prononcer le son « aaarrh » pour faciliter cette pratique ;
  • recracher le liquide après 30 secondes environ ;
  • renouvelez l'opération si nécessaire.

Gargarisme : les contre-indications

  • Chez les enfants de moins de six ans : ces derniers sont susceptibles d'avaler le produit par fausse-route et de s'asphyxier.
  • En cas d'extraction dentaire : il risque de faire saigner la plaie.
  • Ne pas utiliser du liquide trop chaud qui pourrait brûler la gorge.