Des chercheurs mettent en garde : avec l’augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère, le riz risque de perdre de ses qualités nutritionnelles. © peangdao, Fotolia

Santé

Moins de nutriments dans le riz à cause du réchauffement climatique

ActualitéClassé sous :Nutrition , riz , nutriments

Le riz est l'ingrédient de base de l'alimentation de millions de personnes dans le monde. Mais selon des chercheurs, sous l'effet du réchauffement climatique, ce dernier pourrait perdre de ses qualités nutritionnelles.

« Le réchauffement climatique et plus particulièrement, la présence de plus en plus importante de CO2 dans notre atmosphère, peut avoir un impact sur la teneur en nutriments des aliments que nous consommons », explique Adam Drewnowski, un professeur de l'université de Washington (États-Unis). Et son équipe de chercheurs apporte notamment aujourd'hui la preuve que le riz pourrait être touché.

Dans leurs expériences, ils ont testé 18 souches différentes de riz, plantées dans des champs ouverts et en quelque sorte arrosées de CO2 afin de simuler la situation atmosphérique telle qu'imaginée pour la seconde moitié du siècle. Une concentration en dioxyde de carbone comprise entre 568 et 590 ppm, pour à peine plus de 400 ppm aujourd'hui.

Si les résultats des chercheurs de l’université de Washington se confirment, les habitants de la Birmanie, du Laos ou du Cambodge – dont l’alimentation repose essentiellement sur le riz –, notamment, pourraient être menacés de malnutrition. © ecoyou, Pixabay, CC0 Creative Commons

Plus de CO2, moins de nutriments

Résultats, les teneurs en fer, zinc, protéines et vitamines B1, B2, B5 et B9 étaient moindres dans le riz cultivé dans des conditions de CO2 élevé. De plus de 17 % pour la vitamine B1 et de presque 17 % pour la vitamine B2 par exemple.

Sachant que dans certains pays, le riz représente 70 % des calories et la majeure partie des nutriments ingérés par les populations, l'inquiétude est grande. Cette perte nutritionnelle pourrait être à l'origine de carence alimentaire chez des millions de personnes et entraîner notamment des troubles du développement cognitif et du système immunitaire.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

COP 21 : les solutions pour limiter le réchauffement climatique  Durant cette interview tournée par l’éditeur de livre Dunod, Jean Jouzel, climatologue et glaciologue, nous parle des conséquences du réchauffement climatique et des solutions qu’il faudrait mettre en place pour le ralentir au maximum. Il aborde aussi la question de la COP 21, la conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui se déroulera début décembre à Paris.