De découvertes en exploits, d’espoirs en désillusions, 2013 a été riche en rebondissements et en nouveautés pour la recherche scientifique dans le domaine de la santé. Sida, cancer, maladie d’Alzheimer, cerveau, cellules souches, etc. : petit panorama du meilleur de l’année écoulée.
Cela vous intéressera aussi

Les années se suivent et ne se ressemblent pas tout à fait. Car sous l'impulsion de la recherche scientifique, des découvertes font progresser notre savoir. Et la médecine moderne constitue une source d'espoir très forte pour les années et les décennies à venir. Bien que certains maux nous déciment encore, de nombreuses avancées laissent augurer des jours meilleurs et toujours plus de survie et de guérisonsguérisons.

Nous vous proposons donc un petit florilège des 10 découvertes ou progrès les plus importants de l'année écoulée. Certaines actualités, comme l'émergenceémergence de la grippe A(H7N9) en Chine, l'épidémie de coronavirus ou les rats qui communiquent à 6.500 km de distance, constituent des sujets qui auraient pu trouver leur place dans notre sélection. Mais il faut faire des choix : voici les nôtres pour 2013.

Image du site Futura Sciences

Grande première : à Paris, un homme a reçu un cœur artificielcœur artificiel autonome et potentiellement définitif. Jusqu'ici, ce genre de prothèseprothèse ne pouvait servir qu'à attendre une greffegreffe. Le modèle de Carmat, imaginé par le professeur Carpentier, imite l'organe humain et il est biocompatible. Les premières explications.

 

Image du site Futura Sciences

Une enfant de deux ans et demi infectée par le virusvirus du SidaSida dans l'utérusutérus de sa mère ne présenterait aujourd'hui que des traces quasiment indétectables du VIHVIH après plusieurs mois sans aucun traitement. À ces faibles taux, le virus serait sous le contrôle du système immunitairesystème immunitaire et donc inoffensif. Les médecins parlent alors de guérison fonctionnelle.

 

Image du site Futura Sciences

Des chirurgiens belges viennent de décrire un nouveau ligament, situé dans le genou humain, à partir de l'autopsieautopsie de 41 cadavres. Bien que supposée depuis 1879, jamais cette structure n'avait été aussi bien décrite d'un point de vue anatomique. Pourtant, elle pourrait expliquer pourquoi certains sportifs ont tant de mal à se remettre d'une rupture des ligaments croisés.

 

Image du site Futura Sciences

Deux essais cliniquesessais cliniques menés par des laboratoires concurrents montrent l'intérêt des immunothérapies contre différents cancers parmi les plus mortels. Si ces résultats de phase I sont encore très préliminaires, ils suggèrent un avenir prometteur aux traitements anti-PD-1 et anti-PD-L1 pour améliorer la survie des patients malades.

 

Image du site Futura Sciences

Le bioprinting, ou l'impression de tissus humains, pourrait prendre un nouveau tournant. Pour la première fois, des scientifiques ont réussi à construire une imprimante 3D capable de déposer des cellules souches embryonnairescellules souches embryonnaires humaines sans les détruire ni leur faire perdre leur pluripotencepluripotence. De quoi susciter les plus gros fantasmes, comme la régénération d'organes entiers.

 

Image du site Futura Sciences

La moléculemolécule d'ADNADN est loin d'être un livre ouvert. Alors que l'on croyait avoir éclairci les secrets du code génétiquecode génétique il y a plus de 50 ans, une équipe états-unienne vient d'identifier un autre code, caché sous le premier, qui aurait un rôle dans le contrôle des gènesgènes. Cette découverte pourrait aider les chercheurs à mieux évaluer les conséquences des mutations et à mieux comprendre certaines maladies.

 

Image du site Futura Sciences

Les personnes autistes souffrent souvent de problèmes gastriquesgastriques. Pourquoi ? En voulant répondre à cette question chez la souris, des chercheurs états-uniens ont incriminé la flore intestinaleflore intestinale. Cette découverte prometteuse pourrait conduire au développement d'un traitement contre l'autismeautisme à base de bactériesbactéries bénéfiques.

 

Image du site Futura Sciences

Durant l'éveil, notre cerveaucerveau accumulerait des déchetsdéchets dus à l'activité des neuronesneurones. La nuit, tous les détritus seraient éliminés à un débitdébit élevé. Voilà peut-être l'explication aux propriétés récupératrices du sommeilsommeil.

 

Image du site Futura Sciences

À partir de cellules souchescellules souches, des chercheurs autrichiens ont créé des sortes de minicerveaux humains in vitroin vitro, réduits à une taille de quelques millimètres. Très incomplets, ils constituent néanmoins le tissu cérébral le plus complexe jamais conçu en laboratoire. En plus, ils ont servi de modèle pour comprendre une maladie raremaladie rare : la microcéphaliemicrocéphalie.

 

Image du site Futura Sciences

Un rapport récent rappelle l'importance de pratiquer une activité physiquephysique régulière. La sédentarité est un fléau pour la santé et tuerait plus que le tabac ! Cependant, grâce à des gestes quotidiens simples, il est possible de changer la donne.