L’immunothérapie est un nouveau traitement du cancer qui consiste à stimuler les défenses immunitaires du patient contre les cellules tumorales. © ursule, Fotolia

Santé

Immunothérapie

DéfinitionClassé sous :médecine , cancer , système immunitaire

L'immunothérapie est une méthode de lutte contre le cancer qui ne cible pas spécifiquement la tumeur mais stimule le système immunitaire du patient pour renforcer ses défenses contre les cellules cancéreuses.

Longtemps, l'interleukine 2 et l'interféron ont été les deux substances les plus utilisées en immunothérapie. L'une et l'autre sont naturellement sécrétées par l'organisme. Lorsqu'elles sont utilisées à des fins thérapeutiques, elles sont produites par génie génétique. L'objectif est de « booster » les lymphocytes - les globules blancs - dont le rôle est primordial pour la défense contre les agresseurs du système immunitaire - et de les aider à lutter contre le cancer. Fièvre, courbatures, fatigue, troubles cutanés, sécheresse des muqueuses voire troubles digestifs sont les effets secondaires les plus souvent rapportés avec l'interleukine 2 et l'interféron.

Des anticorps monoclonaux et des cellules modifiées

Des anticorps monoclonaux sont aussi utilisés en immunothérapie. Ces anticorps peuvent être dirigés contre des protéines qui sont des « points de contrôle », c'est-à-dire des molécules qui ralentissent la réponse immunitaire. Comme les « points de contrôle » freinent la réponse immunitaire, en inhibant ces freins moléculaires, l'immunothérapie active les défenses de l'organisme contre les cellules malignes.

Parmi ces points de contrôle, se trouvent par exemple :

  • la protéine CTLA-4, qui freine les lymphocytes T. Il existe un traitement d'immunothérapie qui bloque CTLA-4, l'ipilimumab, un anticorps anti-CTLA-4,
  • PD-1, un récepteur présent sur des cellules immunitaires, et qui ralentit la réponse immunitaire. L'anticorps nivolumab, dirigé contre PD-1, bloque cette protéine et active la réponse immunitaire.

En 2018, le prix Nobel de physiologie et de médecine a récompensé deux chercheurs, pour leurs travaux ayant permis de développer l'immunothérapie contre le cancer : l'Américain James Allison et le Japonais Tasuku Honjo. Récemment, un nouveau type d'immunothérapie a vu le jour : l'injection de cellules immunitaires modifiées (CAR-T).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview : le cannabis, une substance anticancérigène ?  En France, la question du cannabis reste sensible puisque, selon les estimations, plus de 4 millions de personnes âgées de 12 à 75 ans en auraient déjà consommé. Ce stupéfiant fait l’objet de nombreuses études aux conclusions contradictoires. Futura est parti à la rencontre de Paul Hofman, directeur du laboratoire de pathologie de Nice et chercheur pionnier dans la détection du cancer du poumon, pour en savoir plus sur cette substance.