Planète

La chenille du papillon : osmétérium

Dossier - Les métamorphoses du papillon
DossierClassé sous :zoologie , Papillon , oeuf

-

Ce dossier propose une approche d’une partie du monde des insectes : les papillons. Ceux-ci représentent, avec 200.000 espèces environ répertoriées au monde, le cinquième du nombre total des espèces d’insectes connues sur Terre. Après la lecture de ce dossier vous serez incollable sur les papillons.

  
DossiersLes métamorphoses du papillon
 

Pour grandir, la chenille (les larves dans les autres ordres d'insectes) a besoin de muer.

Chenille de papillon machaon. © Torook, Shutterstock
À gauche : éclosion de la chenille de Machaon au treizième jour. À droite : jeune chenille de Machaon. © Bernard Schmeltz

En effet sa peau constituée de chitine n'est pas extensible. La chenille subit quatre mues en général, ce nombre pouvant varier, selon les espèces, de trois à huit. Ces changements de taille peuvent s'accompagner de changements de couleurs, de formes, voire de plante hôte

À gauche : chenille du Machaon plus âgée. À droite : chenille au dernier stade. © Bernard Schmeltz

Dans la famille des Papilionidés dont fait partie le Machaon, les chenilles déploient un organe bifide, l'osmétérium, à forte odeur de carotène (chez le Machaon), pour effrayer et chasser les prédateurs (Delacre & Tarrier, 2006).

Chenilles de Machaon commençant à déployer leur osmétérium. © Bernard Schmeltz

Les chenilles du Machaon consomment les feuilles, fleurs et tiges de la carotte, du persil, du céleri, du fenouil, de la carotte sauvage ainsi que d'autres plantes de la famille des Apiacées (Ombellifères) et de la famille des Rutacées (Tolman & Lewington, 1999).

Chenille de la Piéride du Chou en train de muer : à gauche l’ancienne peau, à droite la nouvelle. © Bernard Schmeltz