Planète

Régime alimentaire des chenilles : généralités

Dossier - Les métamorphoses du papillon
DossierClassé sous :zoologie , Papillon , oeuf

Bernard Schmeltz

Ce dossier propose une approche d’une partie du monde des insectes : les papillons. Ceux-ci représentent, avec 200.000 espèces environ répertoriées au monde, le cinquième du nombre total des espèces d’insectes connues sur Terre. Après la lecture de ce dossier, vous serez incollable sur les papillons.

  
DossiersLes métamorphoses du papillon
 

De quoi se nourrissent les chenilles ? Quelles sont les spécificités de leur régime alimentaire ?

Chenille Discophora sondaica. © Matee Nuserm, Shutterstock
Ci-dessus à gauche, chenille du Paon-du-jour. Au centre, le Paon-du-jour. À droite, la Petite Tortue, Aglais urticae. © Bernard Schmeltz

La nourriture des chenilles

La plupart des chenilles sont phytophages (mangeuses de végétaux). La majorité d'entre elles sont phyllophages (mangeuses de feuilles), soit :

  • monophages, c'est-à-dire ne s'attaquant qu'à une seule espèce végétale, c'est le cas du Paon-du-jour et de la Petite Tortue Aglais urticae (L., 1758) (Nymphalidé), dont les chenilles ne consomment que des feuilles d’orties (Urtica dioica L., 1753 et Urtica urens L., 1753). Sur l'île grecque de Samos, où les orties sont absentes, la chenille du Paon-du-jour consomme les feuilles de la Pariétaire officinale, Parietaria officinalis, L. 1753, aussi de la famille des Urticacées (Tolman & Lewington, 1999) ;
  • oligophages, consommant quelques espèces du même genre ou de la même famille botanique ;
  • polyphages, consommant des plantes de diverses familles.
Chenille du Cul doré, Euproctis similis (Fuessly, 1775) (Lymantriidé) qui est polyphage sur plus de 23 espèces d’arbres et arbustes feuillus de 14 familles botaniques (Pro Natura, 2005). © Bernard Schmeltz