Pollution de l'air, des sols, des eaux… La pollution fait souffrir les humains et réduit considérablement leur espérance de vie. Qu'en est-il des plantes, souffrent-elles aussi ? Quel est l'impact de la pollution sur les végétaux, petits et grands ? 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : la photosynthèse, ou comment les plantes produisent de l'oxygène Les humains et les animaux auraient bien du mal à survivre sans l’oxygène généré par les plantes. Ce gaz est le fruit d’une réaction chimique nommée photosynthèse, qui a lieu au cœur de ces végétaux. Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, au cours de cet épisode de Kézako, comment se déroule cette réaction.

La pollution atmosphérique cause beaucoup de dégâts sur les végétaux. Ils savent parfaitement se défendre des attaques de leurs prédateurs en émettant certains composés désagréables qui va les éloigner. Mais, face aux agressions de la pollution majoritairement due aux activités anthropiques, les plantes ne sont pas préparées et tout comme nous, les végétaux sont en première ligne.

L'augmentation des gazgaz polluants perturbe les arbres et des forêts entières, qui se mettent à produire des branches déformées. Parmi les premières victimes, les sapinssapins et les épicéas qui jaunissent. Les particules grasses de diesel bouchent aussi les pores des feuilles. La plante respire mal et sa photosynthèsephotosynthèse est perturbée.

Voir aussi

Sécheresse : les forêts des Vosges sont en train de rougir

Les arbres sont sensibles à la pollution. Ici, la forêt vosgienne souffrant de sécheresse. Été 2019. © Frederick Florin, AFP
Les arbres sont sensibles à la pollution. Ici, la forêt vosgienne souffrant de sécheresse. Été 2019. © Frederick Florin, AFP

De quels autres polluants de l'air, les plantes sont-elles victimes ? 

De plus, des études ont montré que l'ozone va affecter un certain nombre de processus. Ce puissant oxydant fait chuter le rendement de certaines cultures agricoles, les plus vulnérables sont le bléblé, l'oignonoignon, la tomatetomate, la laitue, le tournesoltournesol, le sojasoja et certains légumes comme le haricot. Il en résulte un stress oxydatifstress oxydatif, une diminution de la photosynthèse et donc de la croissance. Et c'est sans compter avec les pluies, les neiges et les brouillardsbrouillards acides qui, eux aussi, causent de nombreux dommages.

Les pluies acides sont le fruit d'une rencontre entre un nuagenuage de pluie et un nuage de pollution. Le dioxyde de soufresoufre et les oxydes d'azoteoxydes d'azote vont se dissoudre dans l'eau. Une fois dissous, ils se changent en acidesacides : acide sulfuriqueacide sulfurique pour le soufre et acide nitrique pour l'azote. Ces acides sont particulièrement corrosifs : les feuilles sont brûlées et le sol perd de sa fertilité.

Voir aussi

Les plantes d'intérieur, une arme verte antipollution ?