Planète

La chrysalide du papillon

Dossier - Les métamorphoses du papillon
DossierClassé sous :zoologie , Papillon , oeuf

-

Ce dossier propose une approche d’une partie du monde des insectes : les papillons. Ceux-ci représentent, avec 200.000 espèces environ répertoriées au monde, le cinquième du nombre total des espèces d’insectes connues sur Terre. Après la lecture de ce dossier vous serez incollable sur les papillons.

  
DossiersLes métamorphoses du papillon
 

Arrivée au dernier stade de son développement, la chenille se transforme en chrysalide. Elle va se débarrasser de sa peau (mue) en quelques minutes.

Athyma nefte. © Mathisa, Shutterstock
Une chenille de Paon-du-jour, Aglais io (L., 1758)(=Inachis io) (Nymphalidé) se transforme en chrysalide. © Bernard Schmeltz

La chrysalide est suspendue par le crémaster : une multitude de crochets (pour certaines espèces, d'autres n'en présentant que quelques-uns) s'accrochent aux fils de soie (à la façon d'une fermeture « Velcro ») déposés par la chenille avant le début de la nymphose.

Chrysalide du Robert-le-diable – Détail du crémaster (ci-dessus). La tête du papillon est en bas. © Bernard Schmeltz
Chez le Machaon (ci-contre), la chrysalide est maintenue, en plus du crémaster (en bas), par une ceinture de soie (flèche rose) secrétée par la chenille avant nymphose ; la tête du papillon est en haut. © Bernard Schmeltz

D'autres chrysalides que celles du Paon-du-jour, du Machaon, du Robert-le-diable sont suspendues, mais cachées dans des feuilles enroulées comme celle de la Pyrale du HoublonPleuroptya ruralis (Scopoli, 1763) (Crambidé) ; d'autres encore sont libres dans le sol - comme celle de la Fiancée, Noctua pronuba (L., 1758) (Noctuidé) - ou dans les feuilles mortes. Certaines sont protégées par un cocon de soie.

À gauche : chrysalide de la Pyrale du Houblon (dans une feuille d’ortie). À droite : chrysalide de la Fiancée (dans le sol). © Bernard Schmeltz
À gauche : seuls 8 crochets maintiennent la chrysalide de la Pyrale du Houblon. À droite : le crémaster est accroché à l’intérieur du cocon de soie (ouvert ici) tissé par la chenille du Lambda. © Bernard Schmeltz
Les différents stades des chrysalides. © Bernard Schmeltz

Les chrysalides durcissent et changent de couleur (1). Les papillons - selon les espèces - se métamorphosent au bout d'une période allant d'une semaine à huit ans (Pro Natura, 1987). Quelques heures avant l'émergence du papillon, l'enveloppe de la chrysalide devient transparente chez certaines espèces et laisse apparaître les couleurs des papillons (2). Lorsque les segments abdominaux se distendent (3), l'émergence est imminente.

Papillon Paon-du-jour huit jours après chrysalidation. © Bernard Schmeltz