Planète

La reine des abeilles

Dossier - Abeilles : accueillir une ruche chez soi
DossierClassé sous :zoologie , abeille , ruche

Les motivations qui vous amèneront à accueillir une ruche chez vous peuvent être très diverses : lutter à votre échelle contre la disparition des abeilles, améliorer les performances de votre potager, la curiosité, la volonté de vous assurer un revenu complémentaire en récoltant et vendant du miel… toutes les raisons sont bonnes.

  
DossiersAbeilles : accueillir une ruche chez soi
 

La reine des abeilles est le personnage central de la ruche. Elle produit des phéromones qui vont garantir la cohésion de la colonie.

Un cadre de ruche est composé en son centre du couvain, avec des alvéoles operculées (bouchées par de la cire) ou non, abritant œufs, larves et nymphes. Autour du couvain, on trouve des réserves de pollen puis du miel. Ces couches successives se distinguent notamment par leur couleur.

La reine d'une ruche (au centre) et sa cour, sur les rayons du couvain. © Waugsberg, CC by-sa 3.0

La reine des abeilles ou mère de la ruche

Dans une ruche, on trouve des êtres vivants : les abeilles, de la famille des Hyménoptères, avec la reine, ou mère (personnage central de la ruche), les ouvrières, les bourdons ou faux-bourdons et un certain nombre de parasites. La ruche contient également des trésors produits par les abeilles : le miel, la gelée royale, le pollen, la cire, la propolis.

Reine marquée parmi les abeilles. © Christophe Pace, CC by-nc 2.0

Cellules royales, essaimage et naissance de la reine

La naissance d'une reine s'effectue en trois phases :

  1. la première phase, le stade de l'œuf, dure trois jours, au bout desquels l'œuf va éclore pour donner naissance à une larve ;
  2. la période larvaire est de huit jours ;
  3. le stade nymphal durera quatre jours ; puis, au seizième jour, la reine découpera la cellule royale et émergera.

Les cellules royales sont surtout visibles au printemps. Les abeilles devenues trop nombreuses dans la ruche vont se mettre à élever des reines. Si l'apiculteur n'intervient pas dans le processus naturel avant la naissance des jeunes reines, la vieille reine partira de la ruche, accompagnée de milliers d'abeilles afin de former une colonie ailleurs : c'est ce que l'on appelle l'essaimage. Durant cette période, on peut voir sur le pourtour de certains cadres des cellules royales qui, à la différence des cellules d'ouvrières ou de bourdons, sont pendantes.

Abeilles : comment reconnaître la reine ?

La reine est plus longue, plus fine que les autres abeilles. Une jeune reine non fécondée est difficile à distinguer car elle ressemble aux ouvrières dans son physique comme dans son comportement. Cependant, dès que la reine est fécondée, elle devient plus grosse, plus lourde, moins mobile, plus calme et donc plus facile à repérer dans la masse des autres abeilles.

Pour voir la reine plus facilement, il est conseillé de la marquer de la couleur de son année de naissance :

  • bleu si l'année se termine par 5 ou 0 ;
  • blanc si l'année de naissance se termine par 1 ou 6 ;
  • jaune si l'année se termine par 2 ou 7 ;
  • rouge pour les années se terminant par 3 ou 8 ;
  • vert pour les terminaisons 4 ou 9.
Cellule de reine ouverte. © GNU

Fécondation et ponte de la reine

Dans les premières semaines suivant sa naissance, la reine va sortir de la ruche pour effectuer son vol nuptial. Par un bel après-midi, la reine, poussée par les ouvrières, s'envole à plus de dix mètres de hauteur pour rejoindre un lieu de rassemblement de mâles (bourdons ou faux-bourdons). Dans ce nuage de faux-bourdons, la reine sera poursuivie et fécondée par plusieurs mâles (8 à 18) différents. Seuls les plus rapides auront le privilège d'atteindre leur objectif, privilège si l'on peut dire, car le mâle ne survivra pas à l'accouplement.

La reine ayant rempli sa spermathèque de spermatozoïdes qui lui serviront à féconder ses œufs durant toute sa vie, retournera à la ruche. Une fois sa spermathèque pleine, plus jamais la reine ne sera fécondée. Une reine débutera sa ponte, si tout va bien, 10 à 15 jours après sa naissance. Elle déposera ses œufs au centre des cadres situés généralement au milieu de la ruche : un œuf par cellule ou alvéole et seulement un.

Si l'on observe plusieurs œufs dans une même cellule, la ponte est anormale. Une ponte anormale peut découler du trop grand âge de la reine, qu'il est alors nécessaire de changer. Nous pouvons également être en présence d'une ruche dite « bourdonneuse » : les ouvrières restées sans reine trop longtemps se sont mises à pondre des œufs non fécondés qui ne donneront que des mâles.

Vie de la reine

La reine passe sa vie à pondre sans sortir de la ruche. Elle pourra pondre jusqu'à 200.000 œufs par an. La ponte de la reine varie en fonction de la température extérieure et donc des saisons. Les pontes seront très importantes en mai, juin, juillet puis le rythme diminuera jusqu'à devenir nul en décembre, janvier, février pour reprendre en mars, avril. Durant la saison faste, la reine peut pondre jusqu'à 2.000 œufs par jour.

Pour le reste, la reine est entièrement dépendante des ouvrières ; elle est incapable de se nourrir seule et d'élever sa progéniture. Si, contrairement aux ouvrières, la reine est dotée d'un aiguillon qui lui permet de tuer ses rivales sans y laisser sa vie, elle est incapable de se protéger et excessivement vulnérable.

Changer la reine d'une ruche

Quand on décide de changer la reine d'une ruche, il faut prendre des précautions sinon les ouvrières l'emballeront, l'entoureront en grand nombre, feront monter la température jusqu'à l'étouffement de la reine non acceptée. Une reine trop vieille ou malade sera supprimée par la colonie qui en élèvera une autre.