Planète

Le bon emplacement pour sa ruche

Dossier - Abeilles : accueillir une ruche chez soi
DossierClassé sous :zoologie , abeille , ruche

Les motivations qui vous amèneront à accueillir une ruche chez vous peuvent être très diverses : lutter à votre échelle contre la disparition des abeilles, améliorer les performances de votre potager, la curiosité, la volonté de vous assurer un revenu complémentaire en récoltant et vendant du miel… toutes les raisons sont bonnes.

  
DossiersAbeilles : accueillir une ruche chez soi
 

Avant d'accueillir des abeilles, il faut s'assurer que les réserves en nourriture sont suffisantes et variées, d'où l'importance du choix d'un bon emplacement pour sa ruche. Les abeilles devront pouvoir butiner au printemps, en été et le plus tardivement possible en automne. Plus le biotope sera diversifié, mieux les abeilles se porteront. Il est interdit de placer une ruche n'importe où. Il faut respecter des règles législatives.

L'installation d'un rucher doit obéir aux dispositions du Code rural (L 211-6 et R 211-2). Le mieux est de vous renseigner auprès de votre mairie afin de connaître les règles en vigueur dans votre commune. Votre rucher devra être isolé par des clôtures, des haies denses ou des murs d'au moins trois mètres de haut.

Des ruches au Portugal. © Inacio Pires, Shutterstock

L'idéal est d'espacer suffisamment les ruches et de les peindre de couleurs différentes avec des peintures spécifiques, de façon à faciliter le repérage des abeilles.

Photo d'une ruche. © Sylvie Nomblot, DR

L'orientation de la ruche : est, sud-est

Les portes seront dirigées vers l'est, sud-est afin que la ruche puisse bénéficier des premiers rayons du soleil.

Les ruches seront posées sur des socles, parpaings ou autres et très légèrement inclinées vers l'avant afin d'éviter l'humidité et les visiteurs indésirables.

Votre rucher est maintenant installé, il va falloir le peupler et le déclarer à la Direction des services vétérinaires du département.