Planète

Le Spinosaurus : un dinosaure pêcheur ?

Dossier - Dinosaures et autres géants du Crétacé au Maroc
DossierClassé sous :paléontologie , dinosaures , Crétacé

-

Les dinosaures sont les plus fameux animaux du passé, notamment par leur grande taille. Étonnement, ces restes de dinosaures géants sont souvent accompagnés d’autres vertébrés – requins, poissons osseux, crocodiles – également de très grande taille. Que signifient ces assemblages singuliers ?

  
DossiersDinosaures et autres géants du Crétacé au Maroc
 

Les restes d'un second théropode de grande taille sont également présents : le Spinosaurus. Ces restes ont pu préciser les spécificités de ce dinosaure.

Spinosaurus. © Durbed, CC BY-SA 3.0
À gauche, la première illustration de vertébrés des Kem Kem par Choubert et al. en 1952. La dent en haut à droite, attribuée par Choubert à un crocodile, est probablement une dent de Spinosaurus. À droite, collecte de surface dans les Kem Kem. © DR

Les restes les plus nombreux : les dents

Là encore, ce sont les dents isolées qui sont les plus abondantes. Mais à la différence des dents de Carcharodontosaurus, celles-ci ne sont pas tranchantes et comprimées latéralement, mais coniques, striées de fines côtes et présentent des arêtes à peine visibles. À vrai dire, ces dents n'ont pas grand-chose à voir avec les dents des autres dinosaures carnivores, mais rappellent davantage celles des crocodiles.

C'est d'ailleurs sous cette identification qu'on a figuré les premières d'entre-elles en provenance des Kem Kem. Ces restes appartiennent au même dinosaure que celui décrit au début du XXe siècle par Stromer en Égypte sous le nom de Spinosaurus (comme l'a montré le paléontologue Eric Buffetaut, des dents de spinosauridés ont été découvertes dès la première moitié du XIXe siècle, mais elles étaient systématiquement attribuées à des crocodiles ou éventuellement à de gros poissons).

Un dinosaure piscivore

Spinosaurus, et les autres membres de la famille des spinosauridés, occupent une place particulière dans l'arbre évolutif des théropodes. Leurs dents coniques, leur museau étroit et allongé ainsi que les grandes griffes qu'ils possédaient aux membres antérieurs sont autant de spécialisations à un régime alimentaire à base de poisson (les deux premiers caractères se retrouvent chez les crocodiles alors que le troisième, les grandes griffes, est supposé permettre la capture des poissons, un peu à la manière des ours grizzlis attrapant des saumons).

Reconstitution de Spinosaurus menant une vie semi-aquatique. © Brian Engh

En 2010, Romain Amiot du CNRS a montré avec des collègues que le signal isotopique de l'oxygène des restes fossilisés de Spinosaurus se rapprochait plus de celui des tortues et crocodiles aquatiques que de celui des dinosaures contemporains, indiquant que ces animaux aimaient se prélasser dans l'eau (on sait cependant que ces dinosaures se nourrissaient également d'animaux terrestres). Comme mentionné ci-dessus, les Spinosaurus pouvaient atteindre des tailles remarquables et en 2005, des chercheurs ont décrit le morceau d'un crâne découvert dans les Kem Kem qui correspondait à un animal mesurant 17 mètres de long !

Taille comparée du plus gros Spinosaurus découvert dans les Kem Kem, en rouge (taille estimée), par rapport aux tailles des plus gros Giganotosaurus (noir), Tyrannosaurus (gris foncé) et Suchomimus (gris clair) connus, et d’un humain. © Modifié d’après Dal Sasso et al. (2005)

Comme pour les sauropodes, les théropodes de la fin du Continental intercalaire n'étaient pas tous des géants. Par exemple, Majungasaurus, Deltadromeus agilis et un représentant de la famille des dromaeosauridés sont des théropodes des Kem Kem de taille moyenne à petite. Bizarrement, aucun dinosaure ornitischien, un groupe de dinosaures herbivores très diversifiés, n'est connu dans les Kem Kem, si ce n'est une éventuelle empreinte de pas.