Les dinosauresdinosaures ont certainement influé sur leur propre évolution. Dans les milieux terrestres du MésozoïqueMésozoïque, les relations entre prédateurs et proies impliquaient largement des dinosaures carnivorescarnivores et herbivoresherbivores.

Il n'est pas impossible que l'acquisition d'une grande (voire très grande) taille par certains dinosaures ait été liée à un phénomène dans lequel les proies (herbivores) tendent à grandir, ce qui les rend moins vulnérables ; en retour, cela provoque un accroissement de taille des prédateurs, qui doivent conserver leur efficacité.

Quel rapport évolutif y a-t-il eu entre dinosaures herbivores et dinosaures carnivores ? Ici, représentation d'un<em> T. rex</em> et d'un tricératops, au Jurassique. © Computer Earth, Shutterstock

Quel rapport évolutif y a-t-il eu entre dinosaures herbivores et dinosaures carnivores ? Ici, représentation d'un T. rex et d'un tricératops, au Jurassique. © Computer Earth, Shutterstock

L'existence d'herbivores et de carnivores a joué un rôle dans l'évolution

Dès la fin du JurassiqueJurassique, il existait des sauropodes (herbivores) de plusieurs dizaines de mètres de long, pesant plusieurs dizaines de tonnes - et des théropodes (carnivores) atteignant 10 mètres de longueur. Un autre aspect de cette « course aux armements » a pu être le développement d'adaptations défensives (cuirasses osseuses, cornes...) chez certaines formes herbivores.

Beaucoup plus difficiles à cerner sont les évolutions du comportement qui ont dû se manifester au cours de l'histoire des dinosaures, même si certains indices existent, sous la forme de pistes ou de sites de ponte, qui peuvent révéler des comportements grégairesgrégaires ou parentaux.