Expert Planète

Romain Amiot

Paléontologue CNRS

Classé sous :paléontologie , géochimie , isotope
Les découvertes ne gagnent en valeur que si elles sont connues du plus grand nombre. Puisse Futura-Sciences continuer longtemps à assurer la transmission du savoir.
Romain Amiot, Paléontologue CNRS

Biographie

1 - Activités professionnelles :

Octobre 2010 -  présent : Chargé de recherches au CNRS.

Janvier à Mai 2010 : Contrat à durée déterminée CNRS au sein de l'UMR 5125, Université Claude Bernard Lyon1. Grade IR2.

Janvier à Mai 2010 : Vacations d'enseignement en Licence L2 à l'Université de Savoie (Bourget du Lac), module de paléontologie, 20 heures de cours, 16 heures de TD.

Septembre 2006 à Aout 2009 : Professeur associé au sein de l'Institute of Vertebrate Paleontology and Paleoanthropology, Chinese Academy of Sciences, à Pékin, Chine.

2005-2006 : Postdoc au sein de l'UMR 5125, Université Claude Bernard Lyon1.

Janvier à Mai 2004 : Vacations d'enseignement en Deug à l'Université de Savoie (Bourget du Lac), module de paléontologie, 16 heures de cours, 24 heures de TP.

Janvier à Mai 2003 : Vacations d'enseignement en Deug à l'Université de Savoie (Bourget du Lac), module de paléontologie, 14 heures de cours, 36 heures de TP.

Septembre 2001 à Aout 2004 : Doctorant à l'UMR 5125, Université Claude Bernard Lyon1.

2 - Diplômes universitaires :

2009 : Post-doctorat de la Chinese Academy of Sciences (Diplôme universitaire du système chinois)

2005 : Doctorat de Sciences de la Terre à l'Université Claude Bernard LYON I, mention très honorable avec les félicitations du Jury.

2001 : DEA de Paléontologie et Environnements sédimentaires à L'Université Claude Bernard LYON I, Mention Bien.

2000 : Maîtrise de Sciences de la Terre (spécialisation Paléontologie des vertébrés) à l'UFR Sciences de POITIERS, mention Assez Bien.

1999 : Licence de Sciences de la Terre et de L'Univers (filière Recherche) à l'UFR Sciences de POITIERS, mention Assez Bien.

1998 : Deug de Sciences de la Terre à l'UFR Sciences de BREST.

3 - Prix, financements et programmes :

2007-2008 : Bourse post doctorale Lavoisier

2007 2006-2009 : Bourse post doctorale de la Chinese Academy of Sciences (CAS) 2007 : Financement de recherche de la CAS pour jeunes chercheurs étrangers de 100 000 RMB (environ 10 000 euros)

2007 : Financement de recherche pour post-doctorants du gouvernement chinois de 50 000 RMB (environ 5000 euros) 2007 : Financement de la Jurassic Foundation de 2000 dollars (environ 1500 euros)

2004-2007 : Participation au projet ECLIPSE : « Evolution des environnements et climats continentaux en Asie du Sud Est du Jurassique supérieur au milieu du Crétacé d'après les données paléontologiques et isotopiques ». Coord. BUFFETAUT Eric.

2001-2003 : Participation au projet ECLIPSE : « Etude et modélisation des perturbations atmosphériques et climatiques engendrées par l'impact du Chicxulub (Mexique) à la limite Crétacé-Tertiaire ». Coord. ROBIN Eric.

2002 : Financement de la Jurassic Foundation de 3800 dollars (environ 2700 euros)

2000 : Participation au projet ECLIPSE : « Ultrastructure et géochimie de cuticules végétales et sporomorphes mésozoïques: marqueurs paléoclimatiques en relation avec la paléogéographie ». Coord. THÉVENARD Frédéric.

4 - Publications Scientifiques à commité de lecture :

Acceptées

Fabre, M., Lécuyer, C., Brugal, J.-P., Amiot, R., Fourel, F., & Martineau, F. (acceptée). Late Pleistocene climatic change in the French Jura (Gigny) recorded in the δ18O of phosphate from ungulate tooth enamel. Quaternary Research.

2011

Amiot, R., Wang, X., Zhou, Z., Wang, X., Buffetaut, E., Lécuyer, C., Ding, Z., Fluteau, F., Hibino, T., Kusuhashi, N., Mo, J., Suteethorn, V., Wang, Y., Xu, X., & Zhang, F. (2011). Oxygen isotopes of East Asian dinosaurs reveal exceptionally cold Early Cretaceous Climates. Proceedings of the National Academy of Sciences.

2010

Amiot, R., Buffetaut, E., Lécuyer, C., Wang, X., Boudad, L., Ding, Z., Fourel, F., Hutt, S., Martineau, F., Medeiros, M. A., Mo, J., Simon, L., Suteethorn, V., Sweetman, S., Tong, H., Zhang, F., & Zhou, Z. (2010). Oxygen isotope evidence for semi-aquatic habits among spinosaurid theropods. Geology, 38, 139-142.

Amiot, R., Kusuhashi, N., Xu, X., & Wang, Y. (2010). Isolated dinosaur teeth from the Lower Cretaceous Shahai and Fuxin formations of northeastern China. Journal of Asian Earth Sciences, 39, 347-358.

Bernard, A., Lécuyer, C., Vincent, P., Amiot, R., Bardet, N., Buffetaut, E., Fourel, F., Martineau, F., Mazin, J., & Prieur, A. (2010). Regulation of body temperature by some Mesozoic marine reptiles. Science, 328(5984), 1379-1382.

Cavin, L., Tong, H., Boudad, L., Meister, C., Piuz, A., Tabouelle, J., Aarab, M., Amiot, R., Buffetaut, E., Dyke, G., Hua, S., & Le Loeuff, J. (2010). Vertebrate assemblages from the early Late Cretaceous of southeastern Morocco: an overview. Journal of African Earth Sciences, 57, 391-412.

Lécuyer, C., Balter, V., Martineau, F., Fourel, F., Bernard, A., Amiot, R., Gardien, V., Otero, O., Legendre, S., & Panczer, G. (2010). Oxygen isotope fractionation between apatite-bound carbonate and water determined from controlled experiments with synthetic apatites precipitated at 10-37°C. Geochimica et Cosmochimica Acta, 74(7), 2072-2081.

2009

Amiot, R., Buffetaut, E., Lécuyer, C., Fernandez, V., Fourel, F., Martineau, F., & Suteethorn, V. (2009). Oxygen isotope composition of continental vertebrate apatites from Mesozoic formations of Thailand; environmental and ecological significance. In E. Buffetaut, G. Cuny, J. Le Loeuff, & V. Suteethorn (Eds.), Late Paleozoic and Mesozoic Continental Ecosystems in SE Asia, Geological Society London Special Publications (Vol. 315, pp. 271-283). London: The Geological Society.

2008

Amiot, R., Göhlich, U. B., Lécuyer, C., de Muizon, C., Cappetta, H., Fourel, F., Héran, M., & Martineau, F. (2008). Oxygen isotope compositions of phosphate from Middle Miocene-Early Pliocene marine vertebrates of Peru. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 264(1-2), 85-92.

Buffetaut, E., Suteethorn, V., Tong, H., & Amiot, R. (2008). An Early Cretaceous spinosaurid theropod from southern China. Geological Magazine, 145(05), 745-748.

Daux, V., Lécuyer, C., Héran, M., Amiot, R., Simon, L., Fourel, F., Martineau, F., Lynnerup, N., Reychler, H., & Escarguel, G. (2008). Oxygen isotope fractionation between human phosphate and water revisited. Journal of Human Evolution, 55(6), 1138-1147.

2007

Amiot, R., Lécuyer, C., Escarguel, G., Billon-Bruyat, J., Buffetaut, E., Langlois, C., Martin, S., Martineau, F., & Mazin, J. (2007). Oxygen isotope fractionation between crocodilian phosphate and water. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 243(3-4), 412-420. 

Lécuyer, C., Fourel, F., Martineau, F., Amiot, R., Bernard, A., Daux, V., Escarguel, G., & Morrison, J. (2007). High-precision determination of 18O/16O ratios of silver phosphate by EA-pyrolysis-IRMS continuous flow technique. Journal of Mass Spectrometry, 42(1), 36-41. 

2006

Amiot, R., Lécuyer, C., Buffetaut, E., Escarguel, G., Fluteau, F., & Martineau, F. (2006). Oxygen isotopes from biogenic apatites suggest widespread endothermy in Cretaceous dinosaurs. Earth and Planetary Science Letters, 246(1-2), 41-54. 

2004

Amiot, R., Buffetaut, E., Tong, H., Boudad, L., & Kabiri, L. (2004). Isolated theropod teeth from the Cenomanian of Morocco and their palaeobiogeographical significance. Revue de Paléobiologie Volume Spécial, 9, 143-149. 

Amiot, R., Lécuyer, C., Buffetaut, E., Fluteau, F., Legendre, S., & Martineau, F. (2004). Latitudinal temperature gradient during the Cretaceous Upper Campanian-Middle Maastrichtian: δ18O record of continental vertebrates. Earth and Planetary Science Letters, 226(1-2), 255-272. 

Autres publications :

Amiot, R. (2010). La vie des dinosaures décryptée par les isotopes stables. La Science au présent 2010. Encyclopaedia Universalis, 142-147

Amiot, R. (2010). Dinosaures. 123 Topdoc. Paris: Fleurus.  47pp.

Analyse d'ouvrage : "Papers from the 2005 Heyuan International Dinosaur Symposium". Géochronique (2007), vol. 104.

Amiot, R. (2006). Les dinosaures attaquent. Voir les Animaux. Paris: Fleurus.  79pp.

Amiot, R. (2006). Les dinosaures avaient le sang chaud. Pour la science, (348), 70-74. 

Amiot, R. (2005). Des dinosaures à sang chaud? Découverte, 331, 54-64.

Analyse d'ouvrage : "Dinosaurs and other Mesozoic reptiles from California" (2004). Geobios. Vol 37, p121-122.

Métier

Tout comme celle de n'importe quel chercheur en sciences de la nature, la journée du paléontologue est tout sauf typique. C'est ce qui en fait tout son attrait.

Lors d'une mission de terrain au fin fond d'un pays exotique ou dans la campagne française, ce sont les rencontres impromptues, les paysages et les découvertes qui constituent les points forts de chaque journée. C'est par exemple dans le désert marocain de la région du Tafilalt que j'ai pu constater qu'on ne reste pas longtemps seul au milieu de nul part. Il ne se passe pas deux heures sans qu'un nomade curieux, un groupe d'enfants ou un berger passe voir ce que nous faisons à genoux dans le sable avec des couteaux à huitre à la main, ou alors à plâtrer un fossile trop fragile. Ces rencontres se terminent parfois chez cette personne qui nous invite à prendre le thé ou alors sur un autre gisement fossile qu'il avait vu auparavant et nous montre de bonne grâce. Ces rencontres parfois surréalistes pour lesquelles la différence de langage n'est pas une barrière nous permettent parfois de faire des découvertes majeures.

Au laboratoire, c'est l'alternance entre le travail manuel et intellectuel qui diversifie les journées. Préparation de fossiles, tri, traitement chimique, observations au microscope ou encore mesures isotopiques nous permettent de nous échapper des traditionnelles activités de bureau comme la rédaction de projets, d'articles, la veille bibliographique et le traitement des données acquises sur le terrain ou en laboratoire.

L'enseignement, qui constitue pour certains une part importante de leur activité, est une stimulante opportunité de transmettre des connaissances, donner gout à notre discipline, et préparer les futures générations de chercheurs. C'est un moment unique durant lequel notre capacité à communiquer un contenu scientifique peut être mise à rude épreuve.

La confrontation à un auditoire ne se réduit pas à l'enseignement. Les congrès, symposiums, réunion de travail sont autant d'autres moments privilégiés pour partager nos découvertes avec l'ensemble de la communauté scientifique spécialisée. Les réunions internationales sont l'occasion de rencontrer la personne qui se cache derrière un nom d'auteur sur une publication, de confronter des points de vue opposés, et également de découvrir ou faire découvrir aux collègues étrangers les richesses culinaires, culturelles et paléontologiques locales.

La pluridisciplinarité et l'exceptionnel potentiel de surprises humaines et scientifiques que constituent le métier de paléontologue ne me font en rien regretter les longues années d'études pré-doctorales, doctorales et post-doctorales qui imposent un certain nombre de sacrifices, et qui sont ponctuées d'incertitudes et de remises en questions. Les places ne sont en effet pas nombreuses...