L’iPad Pro s’éloigne de la catégorie tablette en cherchant à empiéter sur l’univers des ultraportables. Elle n’y a pas encore vraiment sa place. © Futura
Tech

iPad Pro 12,9 pouces : cinq mois avec la tablette qui veut se prendre pour un ordinateur

ActualitéClassé sous :Test de smartphone , Apple , iPad Pro

Futura a testé plusieurs mois durant la Cadillac des tablettes. L'iPad Pro, avec son écran 12,9 pouces millésimé 2021, est le premier modèle à disposer de la puissante puce M1 qui se trouve maintenant sur les ordinateurs de la marque. Et ce n'est pas tout !

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Steve Jobs, un visionnaire de la high-tech  Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, Steve Jobs aura initié une véritable révolution en inventant la micro-informatique et une nouvelle façon d'accéder à l'information et de communiquer. Visionnaire, créateur, chef d’entreprise avisé, personnalité tyrannique, Steve Jobs (1955-2011) a eu une vie digne d’un roman. La voici retracée en quelques grands chapitres, marqués par les innovations d’Apple : Macintosh, iPod, iPhone, iPad… Un raccourci saisissant du destin d’un homme qui a changé le monde. 

Alors que la nouvelle gamme d'iPad vient tout juste de se dévoiler avec des tablettes au format classique dont le processeur, les modules photo et le stockage ont été mis à jour, cela fait plusieurs mois que Futura teste le nouvel iPad Pro 12,9 pouces. Contrairement à ses homologues, cette version maxi de la tablette va beaucoup plus loin dans l'innovation. Elle vient inaugurer le fameux processeur M1 qui se trouve désormais sur les nouveaux MacBook, Mac mini et l'iMac 24 pouces. En plus de ce processeur musclé, elle intègre également une nouvelle dalle dotée de la technologie mini-Led, des modules photos améliorés et épaulés par un LiDAR.  

Visuellement, la tablette ne semble pas différente de la version précédente. Elle est seulement un peu plus épaisse en raison de l'implantation de la nouvelle dalle mini-Led. On retrouve également les quatre haut-parleurs qui délivrent un excellent son spatialisé, ainsi que la collection de microphones intégrés. C'est grâce à eux qu'avec iPadOS 15, des nouveautés ont été implantées dans Facetime. Lors d'une visio, si l'on se réunit à plusieurs devant l'iPad Pro, le son semble provenir du côté de la personne qui parle. Au niveau de la connectique, Apple a également abandonné sa prise Lightning pour un port Thunderbolt 3/USB 4 bienvenu. On attend de savoir si cette prise sera également implantée sur les futurs iPhone en raison de la toute dernière directive de l'Union européenne sur les prises de chargement universelles.

En plus de son processeur M1, l'iPad dispose de 8 Go de mémoire vive et de 256 ou 512 Go de stockage. Apple propose aussi deux versions dotées de 16 Go de mémoire vive avec un stockage de 1 ou 2 To. Une configuration aussi puissante qu'un nouveau MacBook Air ou Pro et avec laquelle l'iPad Pro peut faire fonctionner sans sourciller n'importe quelle application, même les plus gourmandes. En tout cas, nous n'avons pas remarqué la moindre faiblesse sur ce point à l'usage, mis à part une légère tendance à chauffer dans certains cas. Au niveau de l'autonomie, l'iPad Pro s'en tire très bien et fait même mieux que la plupart des ordinateurs portables avec plus de dix heures sur sa seule batterie. Il n'y a pas vraiment de recharge rapide et il faut près de 2 h 40 pour le recharger s'il est complètement vide. Si l'on opte pour l’Apple Pencil (135 euros) et le clavier, c'est l'iPad qui vient alimenter ces deux éléments en ponctionnant évidemment son autonomie. Le stylet s'accroche grâce à un aimant sur le flanc droit de la tablette.

L'iPad Pro 12,9 pouces dans son millésime 2021 ressemble à un ultraportable dont l'écran aurait un format 4:3. Un ratio finalement très appréciable pour les travaux de bureautique. © Futura

Magic Keyboard très fortement conseillé

Pour utiliser confortablement cette gigantesque tablette mieux vaut opter pour le Magic Keyboard (399 euros). Notre test a montré clairement qu'il est même indispensable en raison des dimensions plus que généreuses de l'iPad Pro. La nouvelle interface d’iPadOS 15 lui confère d'ailleurs pratiquement l'allure d'un MacBook. Ce Magic Keyboard se fixe sur la tablette avec le Smart Connector, un système d'alimentation aimanté que l'on trouve en bas sur le dos de l'iPad. Une fois fixé l'ensemble est solidaire et il n'y a aucun jeu. Sur le côté gauche du Magic Keyboard, au niveau de la charnière, on trouve également une prise USB-C pour recharger la tablette. Avec ce clavier, la tablette se transforme alors en un ultraportable plutôt agréable à utiliser. On peut toucher aussi bien l'écran que déplacer l'équivalent d'un pointeur avec le pavé tactile. Le mélange des deux univers prend un peu de temps, mais au final, ce mix est bien pensé, ne serait-ce que pour l'écran au format 4:3 très pratique pour les travaux de bureautique classiques.

À l'usage, ce n'est pas parfait, car bon nombre de raccourcis clavier ne fonctionnent pas. Il y aussi un certain manque de souplesse des applications et d'iPadOS, par rapport à celles d'un ordinateur. C'est par exemple le cas du stockage. Il est difficile de brancher un disque dur externe et d'en récupérer les données et vice-versa. L'appareil reste un mobile et la gestion des fichiers est forcément moins fluide. De même, chaque application propose sa façon de partager un contenu ou dirige le stockage vers certains services cloud, mais pas forcément les vôtres. Et malgré la présence de la puce M1, il n'est pas possible d'installer les versions pour MacOS des logiciels de bureautique les plus classiques, mais seulement leur pendant pour mobile. Il n'est donc pas évident de passer d'une application à l'autre pour collecter des données et les réutiliser ailleurs. Ce n'est pas impossible, mais c'est moins pratique. La tablette est en revanche parfaite si l'on se concentre sur une seule application. Au final, l'iPad Pro avec son clavier rétroéclairé et fin apporte beaucoup de confort, mais reste difficilement comparable à un ultraportable. En revanche, le poids de l'ensemble est équivalent, car il culmine à 1,3 kg.

Étant donné ses dimensions, l’ajout d’un Magic Keyboard apparait pratiquement indispensable. Dommage qu’il ne soit pas inclus avec l’iPad Pro. © Futura

Un écran sans reproche

L'écran de 12,9 pouces qui occupe 85 % de la surface est donc doté de la technologie de rétroéclairage mini-Led. C'est une première et c'est aussi un sans-faute avec des couleurs parfaites, une luminosité exceptionnelle et un contraste aussi bon que celui que peut délivrer un écran Oled. L'écran est par ailleurs très réactif et la fluidité impeccable en raison d'un taux de rafraîchissement de 120 Hz. Celui-ci varie selon les besoins grâce à la technologie Pro Motion. En haut de cet écran, la caméra frontale évolue et passe de 7 à 12 mégapixels. Et le résultat se voit ! De même, l'objectif est doté d'une stabilisation optique. Elle permet un recadrage de l'image automatique vers le sujet d'un FaceTime lorsqu'il se déplace. Le résultat est impressionnant. À noter que cela fonctionne avec d'autres services de visio, comme, par exemple, Zoom. C'est aussi ce module photo qui réalise la reconnaissance faciale avec Face ID. Avec le MagicKeyboad, il faut prendre soin de ne pas masquer involontairement le flanc gauche, où se trouve le capteur. Une manie que les gauchers auront pratiquement tous pour manipuler l'écran et qui empêche la reconnaissance faciale.

Avec la technologie mini-LED, les LED sont 120 fois plus petites que celles des modèles précédents. La qualité est au rendez-vous, mais l’iPad prend de l’embonpoint. © Futura

Côté photo, on retrouve l'équipement du modèle de l'année dernière avec le fameux capteur LiDAR censé être employé à la fois pour évaluer les distances et parfaire les réglages de profondeur de champ et aussi pour la réalité augmentée. Également un capteur principal de 12 mégapixels y est associé et un autre de 10 mégapixels avec une optique ultra-grand angle. Les résultats sont plutôt corrects, même si l'utilisation d'une telle tablette pour réaliser des photos reste assez anecdotique, sauf pour certaines applications professionnelles nécessitant des ressources à base de réalité augmentée.

L’avis de Futura

L'iPad Pro de 12,9 pouces avec son processeur M1 et son écran irréprochable et incontestablement la star des tablettes. Il n'y a vraiment pas grand-chose à lui reprocher, tant l'iPad Pro fait dans les superlatifs. Par conséquent, si la tablette correspondra sûrement à certains usages professionnels exigeants, pour une utilisation plus polyvalente, cette débauche de puissance semble disproportionnée. Avec ses dimensions conséquentes, l'iPad seul ne sera pas aussi pratique et polyvalent s'il n'est pas associé avec le Magic Keyboard, faisant office de protection, de clavier et de pavé tactile. Avec cet allié indispensable, il peut alors se transformer en ultraportable, mais dans ce mode, son usage reste assez limité, même si l'on sent que la frontière entre les deux mondes n'est plus très éloignée. Pour ce qui est du tarif, le modèle que nous avons testé dispose de 8 Go de mémoire vive pour 512 Go de stockage. Il apparait comme un excellent compromis étant donné la réserve de puissance disponible. Une telle configuration coûte 1.549 euros. En ajoutant une connectivité 5G, le prix grimpe à 1.719 euros. Le ticket d'entrée avec 256 Go de stockage est de 1.219 euros. Le tarif peut culminer à 2.599 euros en optant pour un stockage de 2 To, 16 Go de mémoire vive et la connectivité cellulaire. Mais attention, ces tarifs n'incluent pas le Magic Keyboard (399 euros) ni l'Apple Pencil dont seule la dernière version (135 euros) est compatible avec l'iPad Pro. 

La note de Futura

On aime

  • La réserve de puissance impressionnante
  • La qualité d'affichage
  • L'utilisation en mode ordinateur

On n'aime pas

  • Le poids
  • L'utilisation moins souple sans Magic Keyboard

Cliquez ici pour acheter l'iPad Pro 12,9 pouces 2021 (puce M1)

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !