Armé comme les « grands » iPhone de cette nouvelle gamme, l’iPhone 12 mini reprend les dimensions et l’allure d’un iPhone 5S. © Futura
Tech

iPhone 12 mini : le grand test du plus petit des iPhone

ActualitéClassé sous :Test de smartphone , iPhone 12 Pro Max , iPhone 12 Pro

Pour les nostalgiques des smartphones de taille raisonnable que l'on pouvait manipuler d'une main, voici l'iPhone 12 mini. Mais attention, « mini » ne veut pas dire pour autant qu'il s'agit d'une version allégée de l'iPhone 12.

À l'extérieur, un iPhone dont les dimensions (131,5 x 64,2 x 7,4 mm) et le châssis métallique plat nous font pratiquement revenir une dizaine d'années en arrière. À l'intérieur, une machinerie à la sauce premium que l'on retrouve sur les autres mobiles de l'actuelle gamme iPhone 12. L'iPhone 12 mini vient rompre avec le gigantisme imposé par pratiquement toutes les marques. On peut l'utiliser d'une main et il se glisse dans n'importe quelle poche de pantalon. Mais l'iPhone 12 mini, c'est aussi un monstre de puissance doté d'un module photo frisant avec l'excellence. Avec son allure, cette version mini rappelle fortement les modèles concoctés par Apple avant l'arrivée de l'iPhone 6. Il ne lui manque plus que le traditionnel bouton rond.

On retrouve le contour plat des iPhone d’il y a sept ans. Avec des dimensions équivalentes, hormis l’absence du bouton rond en façade, on pourrait croire à un iPhone 5. À noter que les inscriptions de normes se trouvent désormais sur le flanc et non le dos du mobile. © Futura

Disparue avec l'arrivée de l’iPhone 7, sur le smartphone la prise mini-jack est remplacée par une connectivité Bluetooth. On peut également monopoliser la prise Lightning en utilisant le casque fourni par le constructeur. À noter que la France reste le seul pays où Apple intègre un casque dans le pack. Côté audio, le son est très correct.

Dur de se réhabituer à un petit écran

Avec son écran de 5,4 pouces affichant 19,5:9 en 2340 x 1080 pixels, le mobile est un excellent compagnon de balade. Rien à dire sur la qualité de l'affichage qui est excellente et la sensation au toucher souvent imitée, mais jamais égalée, propre aux mobiles de la marque. Reste qu'il est difficile de revenir sur un écran de ces dimensions lorsqu'on s'est habitué au confort de lecture des écrans géants des smartphones actuels.  

Petit, mais très costaud

À l'intérieur, on retrouve l'arsenal de pointe de la gamme iPhone 12, avec la puissante puce A14 Bionic gravée en 5 nm et 4 Go de mémoire vive. Petit, mais costaud, le mobile rivalise avec ses confrères du moment. On retrouve donc la même fluidité quel que soit le type d'application ou de jeux lancé. Pour ce qui est de la 5G, nous n'avons pas pu tester ce mode.

L’atout photo

Du côté de la photo, on retrouve exactement le même module que sur l'iPhone 12. Il se compose de deux optiques avec un grand-angle et un ultra grand-angle (12 mégapixels, F/1,6). Il ne lui manque que le zoom des déclinaisons Pro et Pro Max pour être parfaitement polyvalent. En journée, les clichés sont excellents et dans la pénombre il s'en tire très bien, même s'il est préférable d'exploiter le mode « nuit » pour augmenter le temps d'exposition. L'IA fait le reste du travail avec soin. Côté ultra grand-angle, le résultat est identique malgré des contours d'image manquant de précision. Un phénomène classique qui n'a rien d'étonnant sur ce type d'optique. Pour les vidéos, le mobile peut filmer avec le module photo arrière ou frontal en 4K jusqu'à 60 images par seconde.

On retrouve exactement le même module photo que sur l’iPhone 12, à savoir une optique grand-angle, couplée avec un ultra grand-angle. © Futura

Un vrai souci d’autonomie

Avec sa compacité et ses composants haut de gamme, il a fallu sacrifier un élément pourtant essentiel : l'autonomie. L'iPhone 12 mini est équipé d'une batterie cumulant 2.217 mAh. Une capacité qui ne présage rien de bon en matière de durabilité, et lors de notre test, cela s'est avéré être le cas. Avec des mobiles chinois ou coréens dotés de grosses batteries et pouvant dépasser sans sourciller une journée d'utilisation sans charge, on avait pratiquement oublié ce qu'était l'autonomie d'un iPhone d'il y a plus de cinq ans. Malgré son petit écran, le smartphone dévore la batterie et semble se caler sur les horaires de lever du soleil et de son coucher en ces mois d'hiver. Mieux vaut donc conserver le câble de recharge à portée de main. À ce propos, Apple ne fournit pas de chargeur avec sa nouvelle gamme d'iPhone. Dans la boîte, on trouve le seul câble Lightning doté d'une prise USB-C, c'est-à-dire la petite prise que l'on trouve sur l'ensemble des mobiles Android actuels. Le souci, c'est que ce format est plutôt rare sur les chargeurs.

L’autonomie faiblarde et l’absence de solution de recharge rapide ainsi que l’entrave de la prise USB-C présentent les gros points noirs de l’iPhone 12 mini. Une carence qui peut le rendre rédhibitoire pour ceux qui cherchent un mobile compact. © Futura

Un choix qui pousse à utiliser un câble Lightning classique (25 euros chez Apple), opter pour un chargeur 20 W qu'Apple vend 25 euros, ou encore recharger le mobile à partir de la prise USB-C d'un ordinateur récent. Il reste néanmoins possible d'utiliser la charge sans fil MagSafe 15 W (45 euros). Lors de notre test, en utilisant un chargeur de 65 W bridé à 20 W par l'iPhone, nous avons mis près de deux heures pour atteindre les 100 % de batterie sur le mobile totalement déchargé. Un comble lorsque les concurrents, avec des mobiles à moins de 300 euros, disposent de la charge rapide en quelques dizaines de minutes. Pour ce qui est de la charge MagSafe, Apple propose des coques de protection qui permettent de s'assurer du bon positionnement du mobile sur le chargeur. Ce problème d'autonomie est d'autant plus ennuyeux alors que les dimensions réduites de cet iPhone 12 mini sont parfaitement adaptées aux utilisateurs qui souhaitent pouvoir transporter leur mobile dans la poche du pantalon.

L’avis de Futura

L'iPhone 12 mini n'est mini que par ses dimensions. Apple a pu faire entrer l'intégralité de l'iPhone 12 dans ce petit boîtier haut de seulement 13,15 cm. Une prouesse qui présente un gros inconvénient : celui de l'autonomie. Elle est médiocre et même en utilisant le chargeur 20 W qu'Apple ne fournit pas dans la boîte, la recharge reste lente. Pour le coup, malgré la réunion de la compacité et de la performance son ticket d'entrée à 809 euros reste un sacré frein.

On aime

  • Les performances 
  • La qualité photo
  • Les dimensions réduites
  • La qualité de conception Apple

On n'aime pas

  • L'autonomie
  • La lenteur de la recharge
  • La nécessité d'acheter un chargeur 20 W USB-C à part
La note de Futura

Fiche de l’iPhone 12 mini

  • Écran : 5,4 pouces (2340 x 1080 pixels) 
  • Caméra : deux capteurs à l'arrière 12 mégapixels (ultra grand‑angle et grand‑angle) et un appareil frontal de 12 mégapixels
  • Processeur : A14 Bionic
  • Mémoire : 4 Go de mémoire vive, 64/128/256 Go de stockage
  • OS : iOS 14.3
  • Batterie : 2217 mAh, charge sans fil Magsafe (pas de chargeur fourni)
  • Prix : 809 euros (64 Go) ; 859 euros (128 Go) ; 979 euros (256 Go)
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !