Avec son concept d’ultraportable original, Asus vise une clientèle de créatifs recherchant un modèle premium. © Asus
Tech

Test Asus Zenbook Duo UX482E : l’ultraportable au double écran étonnant

ActualitéClassé sous :Test de PC portable , Asus , Asus Zenbook

-

Futura a pu tester le nouveau Zenbook Duo 14 pouces d'Asus. D'allure classique lorsqu'il est fermé, il est déroutant à l'ouverture avec son étrange écran secondaire qui occupe la partie supérieure du clavier. Tour d'horizon de cet ultraportable très particulier.

Cela vous intéressera aussi

Dans les ultra-portables haut de gamme, l'Asus Zenbook Duo fait figure d'étrangeté. Outre sa configuration musclée, le PC portable est doté non pas d'un, mais de deux écrans. Le principal est un 14 pouces tactile pratiquement dénué de bordures, quand le second, placé devant le clavier, est un 12,56 pouces baptisé Screenpad +. Il est légèrement incliné pour améliorer la lisibilité et éviter les reflets. Avec cette caractéristique, le PC portable se destine plutôt au marché des professionnels et, notamment, aux secteurs spécialisés dans les arts graphiques et la vidéo. L'écran secondaire permet effectivement d'afficher et d'accéder tactilement aux outils de logiciels de création, comme Adobe Photoshop, Lightroom, After Effects, et Premiere Pro. D'ailleurs, pour le moment, ce sont les seuls logiciels à pouvoir être exploités de cette façon avec le Screenpad +.

Au niveau de l'allure, la sensation de PC portable de type premium est indéniable. Malgré ses deux écrans, le portable reste relativement fin. Son poids est de 1,6 Kg. Certes, ce n'est pas un poids plume mais, avec la présence d'un second écran et d'une batterie de grande capacité, le poids de l'ensemble s'en ressent forcément. C'est lorsque l'on déplie ce Zenbook Duo que l'on découvre l'astucieux système de charnière qui vient à la fois incliner la base du portable et également surélever le Screenpad +. Le résultat final est que les deux écrans semblent être pratiquement dans la continuité.

L’Asus Zenbook Duo présente une évolution aboutie de son prédécesseur sorti en 2019 et qui était doté d’un écran tactile à la place de l’habituel touchpad. © Futura

Zoom sur le Screenpad +

Le Screenpad + est l'élément qui vient impacter toute l'architecture de cet ultraportable. Son écran de 12,56 pouces d'une définition de 1.920 x 515 pixels s'étend sur toute la largeur du PC et occupe la moitié de cet espace. Lorsque l'on ouvre l'ordinateur, il se relève de 7° pour assurer à la fois une certaine continuité avec l'afficheur principal et également pour faciliter la lecture. Mais ce n'est pas la seule raison. Cette surélévation a également pour objectif d'améliorer la circulation de l'air pour refroidir la puissante machinerie. Il faut dire que cette évacuation de chaleur se fait habituellement via le clavier et quelques ouïes or, sans cet écran, elle ne pourrait pas être assurée. Selon Asus, l'amélioration du refroidissement serait de 49 %. Si le petit écran tactile a donc tendance à monter en température en raison de l'évacuation d'air chaud, il est vrai que nous n'avons jamais entendu la ventilation s'activer.

Les modules d’outils de quatre logiciels créatifs peuvent s’afficher dans le ScreenPad + afin de pouvoir les manipuler de façon tactile. © Futura

Outre ses capacités à devenir un vaste touchpad permettant de tourner des molettes et d'activer des boutons virtuels liés à un logiciel créatif, ce second écran étend l'affichage de Windows. Il est d'ailleurs géré par ce dernier, comme si l'on avait branché un second moniteur. Ainsi, il est possible de faire basculer une fenêtre de l'écran principal vers le secondaire, de redimensionner les fenêtres et de les placer côte à côte. Pour cela, Asus a ajouté une touche de clavier et un petit module qui s'affiche lorsque l'on cherche à déplacer une fenêtre.

En plus de cette fonction, ce ScreenPad + dispose en partie de sa propre surcouche. Il est doté d'une barre d'outils verticale appelée Centre de contrôle. Elle permet de régler la luminosité, de naviguer entre les applis, d'afficher un énorme touchpad à la place de l'écran, ou encore de verrouiller l'écran pour pouvoir écrire à la main ou manipuler des outils, par exemple. Il est également possible d'ajouter un pavé numérique virtuel sur cet écran et également d'utiliser l'application Handwriting pour prendre des notes avec éventuellement un stylet proposé en option. C'est à partir de son lanceur d'applications que l'on peut ouvrir les logiciels de la suite créative d'Adobe. Petit détail pratique, un bouton physique et son équivalent virtuel permettent de pouvoir manipuler le ScreenPad + sans se soucier du clavier qui peut être verrouillé.

Au niveau des écrans, alors que le principal est agréable et lumineux, c'est sans doute pour réduire l'effet des reflets que la dalle secondaire semble plus terne. Pour atténuer, cette différence de teinte, il reste possible d'augmenter la luminosité du ScreenPad + avec, comme conséquence, une ponction non négligeable de l'autonomie.

Un ensemble clavier-souris déroutant

Pour ce qui est du clavier, celui-ci est plus tassé que sur un portable classique, car la moitié de la surface est occupée par le ScreenPad +. Impossible donc de faire reposer les mains à même hauteur que le clavier, comme sur un PC Portable classique. La première ligne de touches se trouve assez près de la bordure et pour faciliter la saisie, Asus a pris soin de surélever le clavier avec son système de charnière ErgoLift AAS Plus. Si cela ne suffit pas, il est possible de coller au dos de l'ordinateur un support dépliable qui vient mettre à fleur de table la bordure du clavier. C'est d'ailleurs ce type d'accessoire qui était présent sur notre modèle de test.

Sans bureau, ou sur une tablette de train, l’utilisation de l’Asus Zenbook Duo peut s’avérer problématique en l’absence du repose mains habituel. © Futura

Faute de place, le pavé tactile est de taille très réduite et se trouve déporté sur la partie droite du clavier. Les gauchers apprécieront... Aux premières utilisations, il faut perdre ses habitudes et réflexes pour bien prendre conscience que le touchpad ne se trouve pas sous la touche d'espace, mais bien à droite. De même, ses deux touches de clic présentent plus une entrave qu'un atout, alors que la plupart des portables actuels en sont dépourvus au profit de tapotement sur la zone tactile. On conseillera donc d'utiliser une souris. Par ailleurs, le clavier dispose de touches de fonction liées à la présence de cet écran surnuméraire. On trouve ainsi une touche qui permet d'éteindre cet écran, ce qui s'avère pratique si l'on souhaite visionner une vidéo dans la pénombre, ou pour économiser de l'énergie lorsqu'il n'est pas utile, par exemple.

Un ultraportable puissant et bien équipé

Côté connectique, l'Asus Zenbook Duo est bien doté pour un ultraportable. Sur le côté droit, il dispose d'un lecteur de carte microSD, d'une prise USB 3.2 classique et d'une prise casque. À gauche, c'est une prise HDMI, accompagnée de deux prises USB de type C. L'une des deux sert d'ailleurs à l'alimentation électrique du portable.

Sous le capot, Asus a sorti le grand jeu. Le modèle que nous avons pu tester (UX482E) dispose de 32 Go de mémoire vive, d'un processeur Intel Core i7 de onzième génération et d'un disque SSD d'1 To. L'autonomie est importante puisqu'elle est annoncée à 12 heures. Dans les faits, il nous a été difficile de dépasser les 8 heures, ce qui n'est déjà pas si mal avec deux écrans tactiles. 

L’avis de Futura

Le concept de double écran de l'Asus Duo en fait un ultraportable totalement singulier. À part les plus créatifs exploitant les quatre applications les plus utilisées de la suite Adobe Creative, le Screenpad + aussi impressionnant soit-il, reste assez peu utile à l'usage. Il faudra certainement que les développeurs des logiciels les plus courants puissent ajouter des modules virtuels adaptés pour qu'il puisse devenir vraiment l'atout de cet ordinateur. La présence de cet écran a également un sacré impact sur le combo clavier-souris, au point que son utilisation nécessite un temps d'accoutumance. Pour le reste, il s'agit d'un puissant ultraportable tactile doté d'une belle finition et bien équipé, pour un tarif globalement correct.

On aime

  • Le concept original et assez abouti de double écran
  • La configuration puissante
  • La connectique assez fournie pour un ultraportable

On n'aime pas

  • Les extensions logicielles adaptées à seulement 4 applications Adobe
  • La difficulté d'utiliser le clavier autrement que sur une table
  • Le pavé tactile trop petit
La note de Futura

Fiche de l’Asus ZenPad Duo

  • Écran : 14 pouces (1.920 x 1.080 pixels) et ScreenPad + de 12,5 pouces (1.920 x 515 pixels)
  • Processeur : Intel Core i5 ou i7, génération 11
  • Puce graphique : Intel Iris X ou Nvidia GeForce MX450
  • Mémoire : 16 Go ou 32 Go de mémoire vive, 1 To Go de stockage (SSD)
  • Batterie : 12 heures d'autonomie (Asus)
  • Connectique : 2 prises USB-C, une prise USB classique, une prise HDMI, un lecteur de carte microSD, une prise mini-jack, Wi-Fi 6 et Bluetooth 5
  • Poids : 1,6 kg
  • OS : Windows 10
  • Prix : disponible en version 16 Go à 1 999,99€ (version 32 Go attendue courant mars)
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !