Le robot humanoïde serait de taille moyenne humaine et pourrait transporter des charges de plus de vingt kilos. © Tesla
Tech

Elon Musk va bientôt nous présenter son robot humanoïde d'IA et de métal Optimus

ActualitéClassé sous :robotique , technologie , robot humanoïde

[EN VIDÉO] Les robots humanoïdes  Robots humanoïdes, androïdes ou gynoïdes : quelle différence ? 

Elon Musk s'est exprimé pendant le forum économique du Qatar sur divers sujets. L'un des points abordés le plus rapidement, mais peut-être le plus important, concerne son robot humanoïde Optimus. Le premier prototype fonctionnel devrait être prêt pour une présentation fin septembre.

C'est officiel, Elon Musk vient de le confirmer de vive voix : Tesla va présenter son premier robot humanoïde doté d'intelligence artificielle lors du Tesla AI Day prévu le 30 septembre. L'homme le plus riche du monde s'est exprimé pendant le Qatar Economic Forum (forum économique du Qatar), confirmant son tweet de début juin où il annonçait le décalage de l'évènement car il y aurait peut-être un prototype d’Optimus fonctionnel.

Le patron de Tesla a loué son équipe « très talentueuse » et indiqué qu'il pensait que le premier prototype fonctionnel serait prêt à temps pour la fin de septembre. Optimus mesure environ 1,73 mètre pour un poids de 56,7 kg. Le robot peut se déplacer à une vitesse de 8 km/h, soulever 68 kilos et transporter 20 kilos.

Des surprises prévues pour le 30 septembre ?

Le robot contiendrait une IA similaire à l’autopilote des voitures, avec des caméras dans la tête, un ordinateur placé dans le torse contenant des réseaux neuronaux, et un écran à la place du visage. Tesla avait justement mis en ligne de nombreuses offres d'emploi au printemps en lien avec le développement logiciel d'Optimus. Celui-ci serait destiné à fonctionner avant tout en usine pour effectuer les travaux physiques, ainsi qu'à domicile où il pourrait développer une personnalité unique pour s'accorder avec celle du propriétaire.  

Le Tesla AI Day servirait avant tout à montrer que la firme ne se résume pas à la fabrication de voitures et qu'elle serait pionnière en matière d'IA, selon les dires d'Elon Musk. L'évènement pourrait réserver quelques surprises puisqu'il a affirmé qu'il serait également question « d'autres choses excitantes ».

Pour en savoir plus

Après l'espace et les voitures, Elon Musk se lance dans les robots

Tesla serait en train de développer le prototype d'un robot humanoïde doté d'IA, suffisamment habile pour remplacer les humains dans la plupart des travaux physiques les plus éprouvants. Il pourrait être dévoilé l'année prochaine selon le calendrier optimiste annoncé par Elon Musk.

Article de Louis Neveu, publié le 23/08/2021

Les voitures électriques avec Tesla, les missions spatiales avec SpaceX, Internet pour tous via une constellation géante de satellites et maintenant des robots humanoïdes pour remplacer l'Homme dans les tâches physiques les plus pénibles. Développer un prototype de robot, c'est l'intention d'Elon Musk et il a évoqué ce sujet précisément lors d'une journée consacrée à l'IA chez Tesla (Tesla AI Day). Il compte même présenter un premier prototype baptisé Tesla Bot, dès l'année prochaine. Ce que l'on sait, c'est qu'en lieu et place de l'équivalent d'un visage humain, on trouverait un écran affichant des informations utiles. Il emploierait les mêmes puces que sur les Tesla et pourrait se mouvoir dans son environnement grâce à un système de huit caméras. Ces éléments ne seraient d'ailleurs pas différents de ceux que l'on trouve sur les voitures de la marque. Le robot mesurerait 1,77 mètre et pèserait 56,6 kilos. Il pourrait transporter une charge de plus de 20 kilos et se déplacerait à plus de 8 km/h. Autant de détails, qui montrent que la préparation du prototype de robot est déjà bien avancée.

Un robot Tesla

Mais l'objectif d'Elon Musk ne consiste pas à se contenter de créer une machine, il compte sur elle pour mener une révolution économique. Selon lui, le robot humanoïde devrait permettre de remplacer le travail physique, pour que celui-ci ne soit véritablement qu'un choix. Avec ce système, il serait possible de générer un revenu de base universel selon lui. Il admet que ce n'est pas pour demain, car les capacités des robots sont encore bien éloignées de celles des tâches humaines. Pour le moment, ils sont opérationnels pour des tâches basiques dans des environnements simples, ou à la maison. Mais avec les progrès de l'IA, la donne pourrait changer.

Est-ce que le patron de Tesla parviendra à venir à bout de ce projet comme il l'a fait dans ses autres domaines de prédilection ? Sans doute, mais peut-être pas dans le calendrier optimiste qu'il s'est fixé. À titre d'exemple, le constructeur bute toujours sur le déploiement massif de son mode de conduite autonome pour la Tesla. Son système fait d'ailleurs l'objet d'une enquête de sécurité menée par la National Highway Traffic Safety Administration américaine, en raison de son implication dans plusieurs accidents de la circulation.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !