Les répliques des rovers Perseverance et Zhurong évoluent sous nos yeux émerveillés sur le nouveau terrain martien de la Cité de l'Espace. © Daniel Chrétien, Futura-Sciences
Sciences

Les rovers martiens Perseverance et Zhurong sont à la Cité de l'espace !

ActualitéClassé sous :Sciences , mars , Perseverance

Vue depuis l'espace, la Cité ressemble à un ensemble de cratères. Désormais, le site en accueille un nouveau sous le signe de l'exploration de notre Planète rouge. Dès aujourd'hui, le public pourra venir dans le tout nouveau terrain martien et y voir rouler les rovers Perseverance et Zhurong.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Comment Perseverance écoute les sons de la planète Mars  Depuis son arrivée sur Mars, le 18 février 2021, le rover Perseverance utilise deux microphones afin de capter les sons environnants à l'astromobile. Le Jet Propulsion Laboratory et l'Irap possèdent à ce jour environ 5 heures d'enregistrements audio, disponibles à l'écoute sur internet. 

Depuis bientôt 25 ans, la Cité de l'Espace raconte et montre l'exploration spatiale, et notamment avec l'aide du Cnes et de l'ESA, la forte implication européenne, française, et même toulousaine dans cette aventure. Réplique d'Ariane 5, un double de la station Mir, une exposition lunaire, il ne manquait plus que Mars parmi les indispensables. À partir du 5 avril, le public peut le voir.

Ce cratère de 900 m² héberge un amphithéâtre qui pourra accueillir plus de 200 personnes pour voir deux rovers martiens rouler et manipuler. Bien sûr, ce ne sont pas de vrais rovers mais des répliques robotisées très fidèles et à taille réelle. Ils seront pilotés par la brillante équipe Animation de la Cité de l'Espace, même si l'idée de les rendre autonomes est à l'étude pour plus de flexibilité. Les rovers seront montrés et pilotés devant le public lors de séances quotidiennes racontant l'exploration martienne pendant une trentaine de minutes.

Les répliques à échelle 1 des rovers martiens Perseverance et Zhurong évolueront devant vous tout au long de l'animation. © Daniel Chrétien, Futura-Sciences
Mars comme en vrai !

Le décor a été soigneusement préparé afin de rendre l'expérience la plus immersive possible. C'est « Mars comme en vrai ! », précise Christophe Chaffardon, directeur Sciences Éducation et Culture à la Cité de l'Espace. Il faut admettre en effet que les auteurs de ce terrain ont œuvré consciencieusement en collaboration avec les experts scientifiques du Cnes et de l'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (Irap). Les rovers aussi n'ont pas été choisis au hasard.

Terrain martien Cité de l'Espace, vue générale depuis le public. © Daniel Chrétien, Futura-Sciences

Toulouse, capitale de l’exploration martienne en France

L'arrivée d'un terrain martien à la Cité de l'Espace à Toulouse est tout ce qu'il y a de plus logique. La ville rose est au cœur de la collaboration internationale menée par le Cnes pour participer à l'exploration martienne. Parmi les cerveaux scientifiques derrière cette coopération de longue haleine, l'Irap et plus particulièrement le planétologue Sylvestre Maurice. Il a d'ailleurs parlé avec passion de la science à faire sur Mars avec les rovers, entre deux tours de roues sous le pilotage assuré de Simon, médiateur scientifique à la Cité.

Sylvestre Maurice est à l'origine et à la tête d'une longue dynamique toulousaine qui a permis d'inclure les instruments ChemCam et Supercam à la tête des rovers américains Curiosity et Perseverance. Les deux instruments totalisent plus d'un million de tirs laser sur Mars, dont un peu plus de 10 % déjà réalisés par l'instrument Supercam.

Le planétologue Sylvestre Maurice présentant tour à tour le rover américain Perseverance et le rover chinois Zhurong (derrière lui). © Daniel Chrétien, Futura-Sciences
Une grande réussite française et toulousaine

Pour rappel, les deux instruments ont le même fonctionnement : analyser la nature chimique des roches martiennes en étudiant le rayonnement qu'elles émettent quand on leur tire dessus au laser. « C'est une grande réussite française et toulousaine », s'exclame Lionel Suchet, directeur général délégué du Cnes à Toulouse, à propos de ChemCam et de Supercam. Dernièrement, c'est le microphone de Supercam, développé à Toulouse à l'Isae-Supaéro, qui a permis de déterminer la vitesse du son dans l'atmosphère martienne.

Sylvestre Maurice, planétologue à l'Irap, dans le terrain martien de la Cité de l'Espace. Il participe activement depuis des années au partage de l'exploration de Mars auprès du public. Il a notamment participé à l'élaboration du terrain martien. © Daniel Chrétien, Futura-Sciences

On peut aisément distinguer les boîtiers de ChemCam et de Supercam sur les maquettes robotisées de Curiosity et de Perseverance à la Cité de l'Espace. Si Curiosity restera statique, son petit frère Perseverance fera plusieurs démonstrations mobiles. Comat, compagnie basée à Toulouse et connue pour avoir développé les boîtiers de ChemCam et Supercam, est également partenaire de ce nouveau terrain martien.

Le second rover qui fera des démonstrations est une copie du chinois Zhurong. Si le rover qui s'est posé sur Mars l'année dernière est plutôt discret, l'équipe chinoise est venue consulter l'expertise de l'Irap pour leur spectromètre laser MarSCoDe.

Derrière le terrain martien de la Cité de l'Espace, toute une équipe et de nombreux partenaires. Quelques-uns posent en compagnie de Perseverance (à gauche accompagné d'une maquette d'Ingenuity), Zhurong (à droite), et même du petit Sojourner, réplique à échelle 1 du tout premier rover martien de l'histoire. © Daniel Chrétien, Futura-Sciences

Soutenez votre média scientifique indépendant : découvrez nos formules d'abonnements !

4 bonnes raisons de s’abonner à Futura sur Patreon :

  1. Un site sans aucune publicité à partir de 3,29 euros par mois.
  2. C’est sans engagement.
  3. Des accès à des contenus prioritaires, en avant-première, rien que pour vous.
  4. Vous soutenez notre activité de la meilleure manière possible. Une réelle motivation pour nous !
Découvrez l'univers Futura sur Patreon !
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !