Sciences

La synthèse : Pheme pour contrôler Twitter, fourmi nageuse et télépathie

ActualitéClassé sous :Futura-Sciences , synthèse , Pheme

La Terre ne cesse de tourner, et les actualités de se renouveler. Pour les mordus de science en tout genre, la synthèse, c'est le rendez-vous de celles et ceux qui souhaitent se tenir à jour des meilleures avancées scientifiques du moment.

De l'infiniment grand à l'infiniment petit, du vivant à l'inerte, du passé à l'avenir, les chercheurs se penchent sur tous les domaines pour mieux comprendre notre univers. En découlent de nombreuses études, plus ou moins sérieuses et plus ou moins importantes. Voici celles qui nous paraissent les plus fondamentales parmi celles parues ces tout derniers temps.

Les actus qu’il ne faut pas manquer

  • Détecteur de mensonges 2.0. À l'heure où une simple rumeur peut embraser le Web en un éclair, cinq universités européennes se lancent dans un projet nommé Pheme. Objectif : créer un détecteur de mensonges pour tester la véracité des propos et des vidéos publiés sur les réseaux sociaux.
  • Plato en quête d’exoplanètes. Il a fallu plusieurs années à l'Esa pour faire son choix. Finalement, l'agence spatiale européenne vient de retenir l'observatoire spatial Plato pour mener à bien son programme Vision cosmique dans la prochaine décennie, ciblé sur la recherche d'exoplanètes.
  • Un éléphant, ça trompe amicalement (en anglais). Lorsqu'un proche a le moral au plus bas, nous venons le réconforter en le prenant dans nos bras pour lui montrer qu'on partage sa peine. Les chiens aussi sont prêts à consoler par des gestes d'affection. En réalité, quelques rares espèces en sont capables, d'après ce que l'on a pu montrer jusque-là. Aux grands singes et aux corvidés, il faut désormais ajouter les éléphants d'Asie. Car en cas de stress d'un de leurs congénères, ils viennent le rassurer en le caressant du bout de la trompe.
  • Handicap de la position assise. La vie n'est pas toujours bien faite. Alors qu'avec l'âge on se fatigue plus vite, l'envie de rester assis demeure de plus en plus forte. Or, au-delà de 60 ans, chaque heure de plus passée chaque jour sur une chaise ou un canapé augmente de 50 % les risques de devenir handicapé.
  • Odyssée sauvage en Mongolie. Futura-Sciences suit depuis le début le nouveau voyage de Nicolas Vanier, L'Odyssée sauvage, de la Sibérie jusqu'au lac Baïkal. L'explorateur et ses dix chiens de traîneau viennent d'en finir avec les steppes mongoles et arrivent sur un terrain plus montagneux, parsemé d'obstacles légués par une tempête automnale. À tel point que Nicolas Vanier a reconnu avoir vécu des « jours difficiles ».
  • La preuve non vérifiée (en anglais). Dans les années 1930, un jeune mathématicien hongrois, Paul Erdos, décrivait un problème contradictoire et était prêt à donner 500 dollars à celui qui le résoudrait. Personne ne réussit de son vivant, mais un ordinateur vient de le faire. Il a fallu analyser tellement de données (plus que tout Wikipédia) qu'aucun Homme ne pourra jamais le vérifier. Est-ce une preuve valable ?
  • Au cœur d’une supernova qui explose. Une étoile, ça naît, ça vit, et ça meurt. Mais sa fin se produit dans une explosion d'une violence inouïe. Pour la première fois, un télescope a pu observer les traces de cet instant pour une supernova lointaine.
  • Graphène à semi-conducteurs. Le graphène, découvert il y a seulement une décennie, constitue l'un des matériaux les plus évoqués dans la littérature scientifique tant ses propriétés particulières ouvrent la voie à des avancées certaines. Désormais, des chercheurs s'inspirent de sa structure en nid d'abeilles en agençant de la sorte des cristaux semi-conducteurs, pour faire émerger de nouvelles propriétés électroniques.
  • Le radeau de la fourmi (en anglais). Les fourmis sont des animaux incroyables. En cas d'inondations, elles s'adaptent en formant une sorte de radeau en se serrant les unes aux autres pour éviter la noyade. Il vient d'être montré que larves et ouvrières tolèrent particulièrement bien la submersion. En revanche, la reine est très vulnérable. Alors, en situation de crue, elle est placée au milieu de la colonie et est ainsi préservée du danger.
  • Carmat, ça marche. En décembre dernier, la société Carmat défrayait la chronique après l'annonce de la pose du premier de ses cœurs artificiels totaux dans la poitrine d'un patient. Deux mois après, le patient de 76 ans, qui se trouvait en état d'insuffisance cardiaque terminale, se porte bien et n'a plus besoin d'assistance respiratoire.
  • Contrôle du corps d’un autre. À l'heure où certains rêvent de télépathie ou de télékinésie, deux singes viennent de vivre une expérience qui s'en approche. L'un d'eux, paralysé au niveau des membres supérieurs, a réussi, à l'aide de dispositifs techniques complexes, à contrôler le bras d'un de ses congénères par la simple pensée.
  • Une feuille productrice d’énergie propre (en anglais). Les réserves de combustibles fossiles s'amenuisent dans nos sous-sols, et il est temps de profiter d'énergies plus propres. Certains pensent à l'hydrogène, bien que sa production soit pour l'heure encore trop exigeante à mettre en place. Sauf que les choses pourraient changer. Des chercheurs imaginent un moyen de récupérer de l'hydrogène et de l'oxygène depuis une molécule d'eau, en s'inspirant de ce que réalisent les feuilles lors de la photosynthèse.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Les fausses rumeurs se propagent vite sur les réseaux sociaux comme Twitter. Pour éviter qu’une fausse information fasse le tour du monde avant qu’elle ait pu être invalidée, des chercheurs travaillent à l’élaboration d’un détecteur de mensonges pour les réseaux sociaux, nommé Pheme. © Keiyac, Flickr, cc by 2.0