Sciences

La synthèse : Careto, étoile et galaxie anciennes, extraterrestres

ActualitéClassé sous :Futura-Sciences , synthèse , E2014

Alors qu'un virus informatique secoue le monde diplomatique, la découverte coup sur coup d'une étoile et d'une galaxie très âgées nous permet de remonter aux origines de l'univers. Et ce n'est pas tout ! Toutes les dernières nouveautés scientifiques se retrouvent en un seul endroit : la synthèse.

Il n'y a pas un jour sans innovation ou découverte scientifique, ce que Futura-Sciences s'attache à vous faire partager. Voici un petit florilège de ce qui a marqué l'actualité de ces dernières 24 heures.

Les actus qu’il ne faut pas manquer

  • The Mask. Un logiciel espion vient d'être détecté par des experts en sécurité informatique. Nommé « The Mask » ou « Careto », il semble s'en prendre à différents gouvernements, dont ceux de la France, de la Chine et des États-Unis, ainsi qu'à des entreprises ou des organismes de recherche depuis 2007. Très complexe, ce malware aurait été sponsorisé par un État. Les premiers éléments amènent les spécialistes à se tourner vers un territoire hispanophone.
  • Étoile la plus âgée… Au sein de notre Voie lactée brille une étoile distante de 6.000 années-lumière de la Terre. Des données qui n'ont rien d'exceptionnel. Sauf que des chercheurs australiens estiment qu'elle est dotée d'un âge plus que vénérable : 13,6 milliards d'années, ce qui voudrait dire qu'elle s'est formée 200 millions d'années après le Big Bang. Si les résultats sont confirmés, il s'agit de l'étoile la plus ancienne jamais observée.
  • … et galaxie un tout petit peu plus jeune. Des scientifiques espagnols viennent tout juste de repérer une galaxie très ancienne. Elle se serait formée 650 millions d'années après le Big Bang et porte le doux nom d'Abell 2744_Y1. Un beau voyage dans le passé.
  • Le voyage de la plante (en anglais). La calebasse, plante également appelée gourde, est originaire d'Afrique. Pourtant, des fouilles archéologiques révèlent son utilisation en Amérique voilà 10.000 ans. L'Homme l'a-t-il amenée depuis le continent originel au cours de ses migrations, ou la plante a-t-elle traversé l'Atlantique en flottant ? De nouveaux éléments plaident pour la deuxième hypothèse.
  • Pesticides facteur 1.000. Le chercheur normand Gilles-Éric Séralini refait parler de lui. Après l'affaire des OGM qui pourraient favoriser le risque de tumeurs, voilà une nouvelle publication qui risque de faire du bruit. Une nouvelle analyse des pesticides vendus aux agriculteurs et aux jardiniers révèle qu'ils sont de 2 à 1.000 fois plus toxiques que ce que l'on pensait. Pourquoi ? Parce que les principes actifs seuls sont testés, alors que les adjuvants pourraient amplifier leur effet.
  • Il y a 800.000 ans, en Angleterre... Sur une falaise fortement soumise à l'érosion, des scientifiques ont réussi à photographier ce qui leur semblait être des traces de pas humains, avant que la mer les efface à jamais. Leur analyse ultérieure révèle que leur intuition était bonne. Plus étonnant encore : ces empreintes auraient environ 800.000 ans. Quels Hommes vivaient là à cette époque si reculée ?
  • Des sacs en plastique à la pompe (en anglais). D'ici quelques décennies, on manquera de pétrole. Par contre, les sacs en plastique foisonneront encore. Des chercheurs indiens ont développé un procédé pour réutiliser certains déchets plastiques afin d'en faire du carburant.
  • Musée à domicile. À partir de l'été prochain, il deviendra possible pour l'internaute d'errer dans le musée Tate une fois les lumières éteintes, en guidant un robot équipé d'une torche via Internet. Tel est l'objet du projet After Dark, une façon de rapprocher le numérique de l'art.
  • Rivière martienne (en anglais). On sait qu'autrefois, des rivières devaient couler sur la Planète rouge et que l'eau existe actuellement sous forme de glace. Mais les rivières ont-elles totalement disparu ? Peut-être pas, à en croire les observations de Mars Reconnaissance Orbiter. Sur le flanc des montagnes, des coulées noirâtres ont été examinées : elles contiennent des minéraux de fer. Pour les scientifiques, si le fer s'écoule ainsi, c'est qu'il est probable qu'il soit associé à de l'eau.
  • 60.000 ans pour le cataclysme. Voilà 252 millions d'années, la Terre a connu la pire crise biologique de son histoire : 90 % des êtres vivants ont subitement disparu. Enfin, subitement... une notion toute relative. On pensait jusque-là qu'il avait fallu 200.000 ans pour une telle extinction massive. Mais le processus aurait été bien plus rapide, à en croire une nouvelle étude : 60.000 ans auraient suffi.
  • Autisme, diurétique et ocytocine. Fin 2012, une équipe de chercheurs français révélait qu'un médicament diurétique pouvait atténuer la sévérité des symptômes de l'autisme. Grâce à une nouvelle étude, les scientifiques viennent de préciser un peu plus le mode d'action... et de découvrir que le médicament agissait de la même façon que l'ocytocine, hormone notamment émise au moment de l'accouchement.
  • Rencontre du troisième type en 2040 (en anglais). Un scientifique états-unien très sérieux, Seth Shostak, collaborant au projet Seti, pense que s'il existe une vie extraterrestre intelligente quelque part dans l'univers, alors nous risquons de le savoir dans les 25 prochaines années. En effet, il pense que les experts auront alors passé en revue suffisamment de systèmes planétaires dans l'univers pour détecter les signaux électromagnétiques produits par une civilisation éloignée.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Un virus informatique espion, nommé « The Mask », comme le film de 1994, vient d’être découvert. Un État pourrait se cacher derrière. © Gsz, Flickr, cc by nc nd 2.0