Sciences

En bref : Ariane 5 réussit sa mission

ActualitéClassé sous :Astronautique , Ariane 5 , Ariane 5 ECA

Au troisième essai, Ariane 5 a enfin décollé dans la nuit de samedi à dimanche pour lancer les satellites Arabsat 5A et COMS sur une orbite de transfert géostationnaire.

Ariane 5 a décollé dans la nuit de samedi à dimanche à 23h41 (heure de Paris) du Centre spatial de Kourou. Crédits Esa-Cnes-Arianespace / Optique vidéo du CSG

Après deux reports successifs, ce 37e succès consécutif démontre la fiabilité du lanceur mais l'augmentation de la fréquence des reports, dus à des problèmes de pressurisation, met Astrium, maître d'œuvre du lanceur,... sous pression.

Ces reports ont un impact économique pour Arianespace et ses contractants mais, cependant, n'entament pas la confiance de la clientèle.

Une fois la fusée partie, elle a très correctement rempli son office si l'on en juge par les paramètres de vol :
Périgée : 249,9 km pour 249,7 km visés ;
Apogée : 35.972 km pour 35.958 km visés ;
Inclinaison : 2,00° pour 2,00° visés.

Le P-DG d'Arianespace, Jean-Yves Le Gall, a tenu à rappeler que, depuis la création d’Arianespace il y a 30 ans, « nous avons réussi à lancer 281 satellites». Le carnet de commande comprend 34 satellites à lancer en GTO, 6 lancements de l'ATV vers la Station spatiale internationale et 17 satellites à lancer par des lanceurs russes Soyuz. Depuis le début de l'année, Arianespace a engrangé 9 contrats de lancement, le dernier en date avec l'opérateur argentin Arsat.

Le prochain lancement est prévu le 3 août. Une Ariane 5 ECA doit lancer les satellites Rascom-QAF 1R et Nilesat 201.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi