Ariane 5 est le seul lanceur opérationnel disponible sur le marché commercial capable de lancer deux charges utiles simultanément. Crédits Esa / Cnes / Arianespace - Service optique CSG

Sciences

Arianespace s’apprête à lancer deux satellites

ActualitéClassé sous :Astronautique , Ariane 5 , Ariane 5 ECA

Une fusée Ariane devrait décoller ce soir vers minuit, emportant près de 9 tonnes sous sa coiffe. Les deux passagers devront rejoindre l'orbite géostationnaire.

Pour son second lancement de l'année et le 51e d'une Ariane 5, Arianespace mettra en orbite le satellite de télécommunications Arabsat 5A pour l'opérateur Arabsat et le satellite multi-missions, COMS pour l'Agence spatiale sud-coréenne (Kari). La performance demandée au lanceur pour ce vol est de 8.393 kg dont 7.315 kg représentent la masse des satellites Arabsat 5A (4.939 kg) et COMS (2.460 kg) à séparer sur l'orbite visée.

Le lancement est prévu dans la nuit du 23 au 24, à l'intérieur d'une fenêtre de tir s'ouvrant mercredi à 23 h 41 et se fermant jeudi à 00 h 45, heure de Paris. Vous pouvez le suivre en direct sur le site d'Arianespace.

Télécoms et météo

Le satellite Arabsat 5A a été construit conjointement par Astrium, qui a fourni la plate-forme Eurostar E3000 et Thales Alenia Space qui a construit la charge utile de télécommunication. Equipé de 24 répéteurs en bande Ku et 28 répéteurs en bande C, ce satellite doit fournir un large éventail de services de télécommunication au-dessus du Moyen-Orient et de l'Afrique. D'une durée de vie minimale de 15 ans, Arabsat-5A sera positionné sur son orbite géostationnaire à 30,5° Est.

COMS (Communication Ocean and Meteorological Satellite) est construit par Astrium également à partir d'une plate-forme Eurostar E30000. Ce satellite embarque trois charges utiles dédiées à des applications de météorologie, d'observation océanique d'une résolution de 400 mètres et de télécommunications. Ce satellite est le premier satellite européen d'observation de la Terre géostationnaire stabilisé sur 3 axes. Il sera exploité par l'Agence spatiale sud-coréenne pendant au moins 10 ans depuis son orbite géostationnaire à 128,2° Est.

Cela vous intéressera aussi