Après l'ATV Johannes Kepler en février, la deuxième mission de l'année d'Ariane 5 a été réalisée avec succès. Le lanceur européen a lancé deux satellites de télécommunications représentant un record de masse à satelliser. © Esa/Cnes/Arianespace/Photo Optique vidéo du CSG & S. Martin

Sciences

En bref : Ariane 5 lance une charge utile record en orbite

ActualitéClassé sous :Astronautique , Arianespace , Ariane 5

Dans la nuit de vendredi à samedi, une Ariane 5 a placé sur une orbite de transfert géostationnaire deux satellites de télécommunications. La performance demandée au lanceur était de 10.065 kilos, dont 8.965 kilos pour les satellites à séparer sur l'orbite visée. Il s'agit à ce jour du record de masse satellisée sur cette orbite par un lanceur Ariane.

Pour son deuxième lancement de l'année, Ariane 5 a lancé avec succès les satellites de télécommunications Yahsat Y1A et Intelsat New Dawn. Le lanceur a décollé vendredi 22 avril du Centre spatial guyanais à 23 h 37, heure de Paris. Trente-cinq minutes plus tard, les deux satellites étaient séparés sur leur orbite respective avec une très grande précision. Les premières mesures des paramètres indiquent un périgée de 249,8 kilomètres pour 249,7 kilomètres visés (+/- 3), un apogée de 35.975 kilomètres pour 35.956 visés (+/- 160) et une inclinaison de 5,98° pour 6,0° visés (+/- 0,06).

Il y a trois semaines, Arianespace avait été contrainte d'annuler ce lancement. À quelques secondes du décollage du lanceur, alors que le moteur Vulcain tournait à plein régime, les tests effectués par l'ordinateur de bord avaient détecté un mauvais fonctionnement de la tuyère et coupé le moteur, mettant le lanceur en sécurité sur son pas de tir.

Le premier satellite africain de télécommunications privé

Construit par Astrium (qui a fourni la plateforme Eurostar E3000) et Thales Alenia Space, Yahsat Y1A sera opéré par Al Yah Satellite Communications Company, filiale à part entière de Mubadala Development Company, organisme d'investissement et de développement stratégique du gouvernement d'Abou Dhabi. Il s'agira du premier satellite des Émirats arabes unis lancé par Arianespace.

Ce satellite embarque des émetteurs-récepteurs en bande C (huit transpondeurs de 36 MHz et six de 54 MHz) et en bande Ku (jusqu'à 25 transpondeurs actifs), ainsi qu'une charge utile militaire en bande Ka. Il est également équipé de neuf antennes, dont quatre sont déployables et trois orientables. Sa durée de vie opérationnelle sera d'au moins quinze ans.

Quant à Intelsat New Dawn, il a été construit autour de la plateforme Star-2.4E d'Orbital Sciences. Opéré par New Dawn Satellite, une joint-venture entre Intelsat et un consortium sud-africain mené par Convergence Partners, il est le premier satellite africain de télécommunications privé. Doté de vingt-deux répéteurs en bande Ku, vingt répéteurs en bande C, Intelsat New Dawn sera positionné à 32,8 degrés est et couvrira l'Afrique, l'Europe de l'Ouest, le Moyen-Orient et le Pakistan. C'est également le 52e satellite lancé par Arianespace pour Intelsat.

Cela vous intéressera aussi