Décollage d'Ariane 5 pour la deux-cent-trentième mission d'un lanceur Ariane. Deux satellites ont été mis en orbite de transfert géostationnaire. © Esa, Cnes, Arianespace / Service Optique CSG

Sciences

Ariane 5 bat son record de charge utile lancée dans l'espace

ActualitéClassé sous :accès à l'espace , Arianespace , Airbus Defence and Space

Dans la nuit de samedi à dimanche, après plusieurs reports en raison de problèmes techniques et de mauvaises conditions météorologiques, Arianespace a lancé avec succès deux satellites. Lors de ce vol, le lanceur lourd Ariane 5 (ECA) a battu son record de performance pour une mission visant l'orbite géostationnaire avec une masse totale d'emport de 10.730 kg.

Pour son cinquième lancement de l'année - le troisième avec une Ariane 5 -, Arianespace a mis en orbite ce weekend le satellite de télédiffusion directe EchoStar XVIII et le satellite de communications bancaires BriSat. Cette mission marque le soixante-douzième succès consécutif d'Ariane 5 (ECA). À l'occasion de ce vol, le lanceur a établi un nouveau record de performance pour une mission allant vers l'orbite de transfert géostationnaire.

En effet, Ariane 5 a décollé avec une masse d'emport inédite de 10.730 kg, dont 9.840 kg pour les satellites EchoStar XVIII (6.300 kg) - pour l'opérateur Dish Network LLC - et BriSat (3.540 kg) - pour PT Bank Rakyat Indonesia (Persero) Tbk. Le reste de la masse correspondait aux adaptateurs et au Sylda 5 (Système de lancement double Ariane 5).

Les précédents records d'Ariane 5 dataient du 7 février 2013, avec le lancement des satellites Amazonas 3 (6.265 kg) et Azerspace Africasat (3.238 kg), pour une performance totale de 10.317 kg (vol VA 212), et du 2 août 2012, lors du vol VA 208. Concernant ce vol de 2012, la performance demandée au lanceur était de plus de 10 tonnes (10.135 kg), dont 6.094 kg représentant la masse d'Intelsat 20 et 3.311 kg celle de Hylas 2.

Le lanceur Ariane 5 transféré sur son pas de tir de l'Ensemble de lancement 3 du Centre spatial guyanais. © Esa, Cnes, Arianespace / Service Optique CSG

La version ECA d'Ariane 5, plus performante

Ce gain de performance provient, d'une part, de l'ensemble des travaux réalisés lors du Performance Improvment Plan qui ont permis de réduire différents conservatismes initiaux sur l'ensemble du lanceur, à partir de l'expérience et de l'analyse des 35 premiers vols d'Ariane 5 ECA et, d'autre part, de l'utilisation des caractéristiques spécifiques des étages constituant ce lanceur.

Par ailleurs, au fil du temps, Airbus Defence and Space, maître d'œuvre unique d'Ariane 5 depuis le lancement du vingt-deuxième lanceur de production (V170, en mars 2006), connait de mieux en mieux le fonctionnement de l'appareil. Ainsi, depuis l'entrée en service d'Ariane 5 en juin 1996, pleins de petits détails ont été améliorés. Pour rappel, à l'époque, la performance du lanceur était de 5.790 kg en orbite de transfert géostationnaire.

Avec l'entrée en service de la version Ariane 5 Evolution, la performance a été augmentée de près de 25 % (7.400 kg en lancement double vers l'orbite GTO). Les dix tonnes de performance étaient visées avec l'arrivée de la version ECA. Lors de son premier vol en décembre 2002, qui fut un échec, la capacité de transport était alors de 9,6 tonnes.

Cela vous intéressera aussi

Ariane 6, un nouveau lanceur européen plus compétitif  La nouvelle fusée européenne Ariane 6 est actuellement en développement. Ce lanceur sera mieux adapté au marché actuel, aussi bien au niveau économique qu’en termes de performances. Découvrez-le en vidéo, grâce au Cnes.