La veille d’un examen, il peut être difficile de trouver le sommeil. Mais quelques astuces peuvent nous y aider. © Wordley Calvo Stock, Fotolia

Santé

Examens : comment éviter l’insomnie ?

Question/RéponseClassé sous :Sommeil , insomnie , examen

Partiels, concours, bac... À la veille d'un examen, le stress s'installe et le sommeil tarde parfois à venir. Pourtant, bien dormir est essentiel à la réussite. Et s'il n'existe pas de recette miracle pour éviter l'insomnie, certaines astuces peuvent aider.

Pour rester en bonne santé, il faut bien dormir. En période d'examen, c'est peut-être encore plus important. Car c'est évidemment lorsque l'on dort que notre corps se régénère, qu'il évacue le stress aussi. Notre cerveau consolide alors ses apprentissages et stocke les informations reçues pendant la journée en mémoire.

Ainsi, pendant les quelques semaines qui précèdent un examen important, mieux vaut prendre de bonnes habitudes de sommeil. Éviter les excitants à partir de 16 heures. Ils peuvent en effet repousser la sensation de fatigue. Voire conduire à des troubles du sommeil. Vous pouvez en revanche boire des infusions aux propriétés calmantes, à la camomille, au tilleul ou à la fleur d’oranger, par exemple.

En soirée, évitez aussi les expositions à la lumière bleue, celles des smartphones, tablettes et autres ordinateurs perturbent les sécrétions de mélatonine. Elles peuvent, ainsi, retarder votre endormissement et perturber votre cycle naturel.

Préparer sa tenue et ses affaires pour le lendemain permet d’évacuer ce stress et de plonger plus facilement dans le sommeil la veille d’un examen. © MohdHafiez, Fotolia

Ne pas changer ses habitudes

Car finalement, les experts s'accordent à dire que le plus important pour chasser les insomnies liées au stress, c'est de respecter son rythme naturel. D'écouter son corps. Et la veille de l'examen, plus que jamais, de rester fidèle à ses habitudes. De ne pas faire de cette journée une journée différente des autres.

Ainsi notamment, si vous n'avez jamais pris d'anxiolytiques ou de somnifères, surtout, ne commencez pas la veille d'un examen. Vous risquez une déconvenue, car il est possible que vous les tolériez mal et que votre mémoire et vos capacités cognitives en soient affectées le lendemain. Certains médecins orientent vers une dose de paracétamol qui fera baisser la température de votre corps et vous aidera, de fait, à trouver le sommeil. Vous pouvez aussi, plus simplement, rafraîchir et aérer votre chambre avant d'aller vous coucher. Ou prendre quelques produits homéopathiques. Leur effet réel est probablement nul. Mais, comme les insomnies préexamens sont entièrement psychologiques, ça peut fonctionner si vous y croyez.

Dans l'après-midi, vous pouvez aussi prévoir de faire du sport, une activité en plein air de préférence, juste pour vous fatiguer un peu physiquement. Pour le repas du soir, évitez les aliments gras et préférez des aliments légers, plus faciles à digérer. Enfin, la sophrologie et des exercices de méditation peuvent vous aider, en soirée, à évacuer un trop-plein de stress et à chasser les pensées négatives.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi