Une tique de type Ixodes. © EvgeniyQW, Adobe Stock
Santé

Quelles sont les maladies transmises par les tiques ?

Question/RéponseClassé sous :maladie infectieuse , tique , maladie de Lyme

Les tiques sont bien connues pour transmettre la maladie de Lyme. Mais certaines espèces courantes en France peuvent nous infecter avec des agents pathogènes. Voici les maladies que vous pouvez attraper après une piqûre de tique.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La maladie de Lyme  La maladie de Lyme peut être contractée suite à une morsure de tique porteuse de la bactérie Borrelia burgdorferi. Les symptômes de fièvre, fatigue et maux de tête peuvent se propager en infection au coeur, aux articulations et au système nerveux si la maladie n'est pas traitée. 

Il existe environ 900 espèces de tiques dans le monde, dont une quarantaine sont présentes en France. Or, comme les moustiques, les tiques sont susceptibles de propager des maladies dont certaines sont difficiles à soigner. Les tiques transmettent des agents pathogènes par l'intermédiaire de leur salive, injectée lors de la piqûre. « La salive contient aussi des agents inhibiteurs du système immunitaire de l'hôte, ce qui génère un environnement très favorable au développement de ces agents pathogènes », expliquent Nathalie Boulanger et Sarah Bonnet dans leur livre Tiques Lyme et Cie. Chaque espèce de tique est vecteur de maladies différentes, et sa capacité à transmettre un agent pathogène dépend également des conditions climatiques ou de l'abondance du vecteur. Sont ici évoquées les maladies touchant l'Homme et présentes en France, sachant que les tiques sont aussi responsables de graves maladies chez les animaux domestiques ou d'élevage.

Maladie de Lyme (ou borréliose de Lyme)

  • Agent infectieux : bactérie Borrelia
  • Tique vecteur : tiques du genre Ixodes (le risque est maximal durant sa période d'activité au printemps et à l'automne)
  • Période d'incubation : trois à trente jours
  • Symptômes : chez 60 % à 80 % des patients, l'infection débute par un érythème migrant (tache rouge d'environ cinq centimètres de diamètre qui s'étend de façon centrifuge). La maladie peut ensuite évoluer vers une phase disséminée, qui engendre une grande diversité de symptômes : paralysie faciale, douleurs intermittentes, maux de tête sévères, troubles cardiaques, troubles neurologiques (étourdissement, confusion mentale, sensation de picotement dans les mains ou les pieds), douleurs articulaires.

Rickettsioses

Les rickettsioses qui affectent l'Homme sont la fièvre boutonneuse méditerranéenne et le Tibola (Tick-born Lymphadenopathy).

  • Agent infectieux : bactéries de type Ricketta (R. conoriiR. slovaca ou R. raoultii)
  • Tique vecteurRhipicephalus sanguineusDermacentor reticulatusDermacentor marginatus
  • Période d'incubation : un à dix jours
  • Symptômes : tache noire à l'endroit de la piqûre, puis fièvre, fatigue, maux de tête, éruption cutanée. La fièvre boutonneuse méditerranéenne peut évoluer vers des formes graves dans 5 % à 6 % des cas tandis que le Tibola n'entraîne généralement pas de complication.
La tique Dermatocentor pique fréquemment au niveau du cuir chevelu. © Nathalie Boulanger

Anaplasmoses

  • Agent infectieuxAnaplasma phagocytophilum
  • Tique vecteurIxodes ricinus
  • Période d'incubation : une à deux semaines
  • Symptômes : syndrome pseudo-grippal (fièvre, frissons, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires), malaises, parfois accompagnés de troubles digestifs et d'une éruption cutanée. De très rares cas mortels (1 % environ) ont été rapportés.

Tularémie

  • Agent infectieux : bactérie Francisella tularensis
  • Tique vecteur : un grand nombre d'espèces peuvent propager la maladie dont Dermacentor andersoni 
  • Période d'incubation : trois à cinq jours
  • Symptômes : poussées de fièvre, hépatosplénomégalie (augmentation du volume du foie et de la rate), troubles intestinaux, fatigue extrême. La maladie peut ensuite évoluer sous des formes très différentes : ulcères, gonflement des ganglions lymphatiques, état typhoïdique pouvant donner une pneumonie atypique. Le taux de mortalité est d'environ 6 % lorsque la maladie n'est pas traitée.

Fièvre Q

  • Agent infectieux : bactérie Coxiella brunetii
  • Tique vecteur : une quarantaine d'espèces de tiques peuvent transmettre la maladie. La transmission s'effectue principalement par inhalation de poussière infectée, notamment chez les travailleurs en contact étroit avec les animaux d'élevage (qui sont des hôtes asymptomatiques)
  • Période d'incubation : deux à trois semaines
  • Symptômes : Chez 60 % des patients, la maladie reste asymptomatique. Chez les autres, elle se manifeste principalement sous trois formes cliniques : syndrome pseudo-grippal (fièvre, frissons, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires), pneumonie atypique et hépatite aiguë. Chez 60 % des patients, elle reste asymptomatique.

Encéphalite à tiques (TBE)

  • Agent infectieux : Flavivirus
  • Tique vecteur : tiques du genre Ixodes (le virus peut être transmis directement par la piqûre ou par des produits laitiers crus provenant d'animaux infectés)
  • Période d'incubation : une à deux semaines
  • Symptômes : syndrome pseudo-grippal, puis phase fébrile avec signes neurologiques de gravité variable chez un tiers des patients. Chez 5 à 15 % des patients, l'infection peut s'étendre au cerveau et déclencher une méningo-encéphalite. Les décès sont rares (moins de 1 %, principalement chez les personnes âgées).

Babésiose

  • Agent infectieux : parasite sanguin du genre Bebesia
  • Tique vecteur : tiques du genre IxodesDermacentor ou Rhipicephalus
  • Période d'incubation : une à quatre semaines
  • Symptômes : la maladie est généralement asymptomatique chez les personnes en bonne santé. En revanche elle peut provoquer des formes graves chez les patients immunodéprimés : fièvre élevée, atteinte multiviscérale, anémie, hémoglobinurie, ictère et insuffisance rénale. Le taux de mortalité peut atteindre 40 %.

Attention : même en l'absence de transmissions d'agents infectieux, les tiques peuvent occasionner des problèmes de santé du simple fait de la piqûre. Certaines personnes peuvent développer une allergie à la salive, ou une surinfection de la plaie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !