La fièvre de Lassa, dont les symptômes sont similaires à Ebola, fait un mort en Angleterre

Classé sous :Virus , Afrique , fièvre de Lassa
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview 4/5 : comprendre le virus Ébola  Le virus Ébola agit de façon spectaculaire. L’infection provoque une fièvre hémorragique virale aiguë qui tue dans près de 90 % des cas. Nous avons rencontré Jean-François Saluzzo, virologiste auprès de l’OMS, afin qu’il nous parle des conditions de transmission et des symptômes liés à ce virus originaire d’Afrique. 

Le virus de la fièvre de Lassa, souvent comparé au virus Ebola pour les symptômes comparables qu'il provoque, a été identifié en Angleterre, une première depuis 2009. Les trois personnes infectées revenaient d'un voyage en Afrique de l'Ouest, il s'agit donc de cas d'importation. Les malades ne sont pas contaminés sur le sol Britannique. La British Health Security Agency a indiqué aujourd'hui qu'un des patients est malheureusement décédé des suites de l'infection à l'hôpital de Bedfordshire. Malgré ce décès, le risque sanitaire pour la population générale est faible. Des enquêtes sont menées pour identifier les cas contacts parmi le personnel soignant qui s'est occupé du patient infecté et prendre les mesures nécessaires pour les protéger.

La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique causée par un virus de la famille des Arénavirus. Ce dernier se transmet par des aliments ou des surfaces contaminées par les fèces et l'urine du rat de Natal (Mastomys natalensis), son réservoir naturel. Chaque année, on estime que 100.000 à 300.000 personnes sont infectées par le virus de la fièvre de Lassa, essentiellement au Nigéria, en Guinée, en Sierra Leone et au Libéria où il est endémique. Il n'existe aucun vaccin pour combattre l'épidémie en Afrique, seulement une molécule antivirale, la ribavirine.

Le virus de la fièvre de Lassa au microscope électronique. © Domaine public