Coronavirus : la désinfection aux UV sans risque pour la santé

Classé sous :Coronavirus , lampe UV , UVC

La désinfection par ultraviolets est déjà largement utilisée pour désinfecter les surfaces contaminées par le coronavirus entraînant la maladie du Covid-19. Ce traitement bon marché et non polluant ne peut cependant être employé que dans des locaux vides, car les UV sont dangereux pour la peau. Des chercheurs de l'université de St Andrew (Royaume-Uni) ont développé des lampes UV spéciales émettant à des longueurs d'ondes inférieures qui seraient inoffensives pour la santé.

Les lampes à UVC employées pour éliminer le coronavirus et les bactéries émettent la plupart du temps à des longueurs d'onde de 254 nm dont les rayons pénètrent dans la peau et les yeux. Les chercheurs ont pu calculer que des lampes émettant à 222 nm étaient tout aussi efficaces et sans danger, les protéines à la surface de la peau absorbant alors les rayons, les empêchant de pénétrer en profondeur.

Leur étude, publiée dans la revue Photodermatology, Photoimmunology and Photomedicine, affirme qu'il serait possible d'utiliser ces lampes UV dans la désinfection des hôpitaux ou des lieux publics (restaurants, gares, aéroports...) y compris en présence de personnes. La durée d'exposition doit toutefois rester limitée et leur portée d'action est moindre que celle de lampes UVC traditionnelles.

Les lampes UVC désinfectent les surfaces contaminées par le coronavirus. © Columbia University Center for Radiological Research