Russie : invasion de tiques hybrides potentiellement mortelles

Classé sous :Parasites , morsure de tique , maladie de Lyme

La région autour de Krasnoïarsk, en Russie centrale, est infestée par des milliers de tiques dont une nouvelle variété hybride et potentiellement mortelle, porteuse à la fois d'encéphalite virale et de borréliose (maladie de Lyme). Jusqu'à 214 tiques par kilomètre carré ont été comptabilisées contre à peine 0,5 tique en temps normal, rapporte la télévision russe TV Zvezda. Selon le centre épidémiologique de Krasnoïarsk, les tiques hybrides sont « extrêmement agressives » et combinent les « pires qualités » des deux espèces de tiques communes de Russie, Ixodes persulcatus (tique de la taïga), et Ixodes pavlovsky (tique orientale).

Les tiques hybrides sont aussi extrêmement fertiles et ont une période d'activité plus longue, alerte Nina Tikunova, chef du laboratoire de l'Institut de biologie chimique et de médecine fondamentale à Novosibirsk. « Ces tiques sont capables de porter les maladies de leurs deux espèces parentes », explique la spécialiste. La ville de Novosibirsk a observé une augmentation de 150 % des consultations médicales après une morsure anormale de tique et 22 personnes ont été hospitalisées pour une suspicion d'encéphalite. Dans la région de Sverdlovsk, dans l'Oural, 14.242 personnes ont été mordues par des tiques, dont 36 % ont attrapé la maladie de Lyme. Les experts attribuent cette recrudescence de tiques à l'hiver et au printemps doux.

La tique de la taïga Ixodes persulcatus s’est hybridée avec une autre espèce de tique porteuse d’encéphalite virale. © woodmen19, iNaturalist