Les tiques transmettent la bactérie Borrelia. © Marlon Bönisch, Fotolia

Santé

Maladie de Lyme : son incidence va augmenter avec le réchauffement climatique

ActualitéClassé sous :médecine , maladie de Lyme , Borrelia burgdorferi

La maladie de Lyme se transmet par la morsure de tique, un animal dont le cycle de vie dépend des conditions climatiques. Une hausse de 2 °C des températures devrait augmenter de 20 % le nombre de cas de Lyme aux États-Unis au milieu de ce siècle.

La maladie de Lyme est de plus en plus fréquente en France et en Amérique du Nord. En France, en 2016, il y a eu 84 cas pour 100.000 habitants. La maladie doit son nom à la ville de Lyme dans le Connecticut, où des cas ont été décrits en 1975. Elle est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi qui se transmet par la morsure de tiques. Non-traitée, la maladie de Lyme peut conduire à des symptômes articulaires, neurologiques et cardiaques.

Le cycle de vie des tiques dépend de facteurs climatiques comme l’humidité et la température de l’environnement. Lorsque les températures sont plus clémentes, les tiques se font plus nombreuses. C’est pourquoi les scientifiques se demandent s’il faut s’attendre à une augmentation des cas de maladies de Lyme à cause du changement climatique.

20 % de cas en plus avec une élévation de température de 2 °C

L’université de Carnegie Mellon et le Mayo Clinic College of Medicine and Science ont étudié le lien entre le climat et la fréquence de la maladie de Lyme dans 15 États américains. Ces derniers représentaient plus de 95 % des cas dans le pays. Les auteurs ont utilisé les données allant de 2000 à 2016.

Ils ont trouvé que la hausse des températures de 2 °C dans les décennies à venir devrait augmenter de 20 % le nombre de cas de Lyme aux États-Unis : cela représenterait 8,6 cas supplémentaires pour 100.000 habitants, chaque année. L’étude paraît dans le Canadian Journal of Infectious Diseases and Medical Microbiology. D’après Edson Severnini, l'un des auteurs de l’article, « une augmentation considérable de l'incidence de la maladie de Lyme aux États-Unis en raison du changement climatique est imminente. »

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Changement climatique : comment protéger nos villes des coups de chaleur ?  Pour limiter les températures en milieu urbain lors des canicules estivales, il faut réfléchir à cette question dès la conception des aménagements, bâtiments d'habitation ou d'activité, voirie, plans de circulation, etc. Un programme d'études européen, Urban Fluxes, pose les jalons pour mieux construire les cités de demain.