Parmi les causes les plus connues du réchauffement climatique en cours : la consommation excessive d’énergies fossiles. © Studio-FI, Adobe Stock

Planète

Quelles sont les causes du réchauffement climatique ?

Question/RéponseClassé sous :Réchauffement climatique , causes du réchauffement climatique , gaz à effet de serre
 

Le climat de notre planète bleue est soumis à de nombreuses influences naturelles. Son parcours autour du Soleil, les variations d'activité de ce même Soleil, les mouvements atmosphériques, etc. Mais les experts s'accordent à dire que les causes du réchauffement climatique en cours sont à chercher dans les activités humaines.

Au fil des millénaires, notre Terre a connu des changements climatiques parfois importants. Comme des périodes de refroidissement global. Des périodes glaciaires qui ont bouleversé le visage de notre planète. Aujourd'hui encore, elle doit faire face à un changement climatique global et aux conséquences d’un réchauffement climatique. Mais contrairement à tous les précédents, les causes de celui-ci, affirment les scientifiques, sont à chercher du côté des activités humaines.

Car rappelons que notre atmosphère contient naturellement des gaz à effet de serre -- la vapeur d'eau et le dioxyde de carbone (CO2), notamment -- qui aident à maintenir à la surface de la Terre, une température moyenne agréable de 15 °C. Lorsque le niveau de ces gaz varie, le climat se modifie évidemment en conséquence. Les activités humaines n'influencent pas directement et à grande échelle, les concentrations en vapeur d'eau. Celles-ci dépendent en effet largement du climat par un jeu d'actions et de rétroactions.

En revanche, les chercheurs ont pu observer que la quantité de CO2 présente dans notre atmosphère avait fortement augmenté depuis quelques décennies. Sa concentration est aujourd'hui de l'ordre de 40 % supérieure à celle qu'elle était à l'aube XXe siècle. Cette augmentation coïncide avec le début de l'ère industrielle et de la consommation massive d'énergies fossiles.

Les gaz fluorés, utilisés dans nos réfrigérateurs et climatiseurs, par exemple, et qui sont progressivement interdits d’usage, présentent un pouvoir réchauffant jusqu’à 23.000 fois supérieur à celui du CO2. Ils ont aussi leur part de responsabilité dans le réchauffement climatique. © Richard Johnson, Adobe Stock

Les gaz à effet de serre, causes du réchauffement climatique

La combustion du pétrole, du gaz et du charbon -- que ce soit pour produire de l'électricité ou de la chaleur ou encore pour des usages industriels -- est donc régulièrement pointée du doigt comme étant la cause du réchauffement climatique actuel. Cette combustion, en effet, produit du CO2 qui s'échappe vers l'atmosphère et accroit l'effet de serre, entraînant des augmentations de température.

Cependant, il ne faut pas oublier de mentionner d'autres causes à cette crise climatique globale. On peut ainsi citer la déforestation. Les arbres, en effet, jouent en principe un rôle régulateur sur le climat parce qu'ils ont la capacité d'absorber du CO2 de l'atmosphère. Mais lorsqu'ils sont coupés, ce carbone est libéré et augmente à son tour l'effet de serre.

Autre cause du réchauffement climatique : l'élevage bovin et ovin intensif. Car ces animaux produisent du méthane (CH4) en grande quantité lors de la digestion. Or le méthane -- aussi émis par l'extraction et la combustion des énergies fossiles ou encore par l'exploitation des rizières -- présente un pouvoir réchauffant 25 fois plus important que celui du CO2.

L'usage massif d'engrais azoté nuit aussi à l'équilibre de notre climat. Ils émettent en effet du protoxyde d'azote (N2O) -- comme certains produits chimiques et comme nos voitures --, un gaz dont le pouvoir réchauffant est, lui, quelque 300 fois plus élevé que celui du CO2.

Notons qu'en France, le secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre est celui des transports avec près de 30 %. Viennent ensuite le résidentiel et le tertiaire puis l'industrie manufacturière et le bâtiment et l'industrie de l'énergie -- pour seulement quelque 9 %.

Cela vous intéressera aussi

L'histoire du réchauffement climatique en 35 secondes  En intégrant graphiquement les mesures de températures dans presque tous les pays du Globe entre 1900 et 2016, cette animation montre de façon saisissante l’augmentation du nombre d'« anomalies de température », donc des écarts par rapport à une moyenne. On constate qu'en un peu plus d'un siècle, la proportion vire au rouge. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !