Santé

Diagnostic de la méningite et évolution : la méningite foudroyante

Dossier - Tout savoir sur la méningite
DossierClassé sous :médecine , maladie , cerveau

La méningite se définit comme une inflammation des méninges, c’est-à-dire des enveloppes qui protègent le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Si la méningite virale est souvent bénigne, la méningite bactérienne relève de l’urgence médicale et nécessite une hospitalisation et un traitement antibiotique. Zoom sur une pathologie qui cause de nombreux décès d'enfants dans le monde.

  
DossiersTout savoir sur la méningite
 

La méningite peut être mortelle, notamment dans le cas de méningites foudroyantes, ou laisser des séquelles, d'où la nécessité d'établir le bon diagnostic.

La surdité peut être une des séquelles de la méningite. © World Bank Photo Collection, Flickr, CC by-nc-nd 2.0

Le diagnostic de la méningite

Le diagnostic de la méningite se fait grâce à un examen clinique du patient et une ponction lombaire (prélèvement de liquide céphalo-rachidien par introduction d'une aiguille dans le bas du dos).

Dans le cas d'une méningite bactérienne, les bactéries peuvent être visibles au microscope dans le liquide céphalo-rachidien ; le diagnostic peut alors être confirmé par une mise en culture ou une amplification d'ADN par réaction en chaîne par polymérase (PCR pour polymerase chain reaction en anglais). Le sérogroupe responsable de l'infection doit être identifié.

La ponction lombaire permet de prélever un échantillon de liquide céphalo-rachidien dans un tube. © Brainhell, Chewie, Wikipédia, CC by-sa 3.0

Évolution et complications de la méningite : méningite foudroyante

Normalement, en deux ou trois jours de traitement, l'état du patient se normalise. Cependant, dans certains cas de méningites bactériennes, il peut y avoir des complications neurologiques, causées par exemple par l'hypertension crânienne ou des lésions neuronales.

Ces complications peuvent être :

  • des troubles de l’audition : par exemple, si les bactéries des méninges infectent la cochlée ou si l'inflammation atteint le nerf auditif. Le patient peut devenir sourd. Le pneumocoque est la principale cause de surdité acquise chez l'enfant ;
  • des troubles visuels ;
  • des séquelles épileptiques ;
  • des séquelles motrices ;
  • un handicap mental ou intellectuel.

La complication la plus sévère d'une méningite bactérienne est le purpura fulminans, avec dispersion de la bactérie dans tout l'organisme, ce qui conduit au décès par choc septique (méningite foudroyante).