Santé

La méningite virale, souvent bénigne : symptômes et traitement

Dossier - Tout savoir sur la méningite
DossierClassé sous :médecine , maladie , cerveau

La méningite se définit comme une inflammation des méninges, c’est-à-dire des enveloppes qui protègent le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Si la méningite virale est souvent bénigne, la méningite bactérienne relève de l’urgence médicale et nécessite une hospitalisation et un traitement antibiotique. Zoom sur une pathologie qui cause de nombreux décès d'enfants dans le monde.

  
DossiersTout savoir sur la méningite
 

La méningite infectieuse peut avoir des origines différentes ; elle est souvent causée par un virus. Les méningites virales sont d'ailleurs les méningites les plus répandues. Elles sont souvent bénignes. Découvrez leurs symptômes et le traitement.

Les méningites virales représenteraient environ 70 % des cas. Elles sont généralement bénignes, de caractère saisonnier et guérissent en une semaine environ.

Virus Coxsackie et transmission du virus

Les virus responsables des méningites virales sont par exemple le virus Coxsackie et des échovirus. Ces virus peuvent infecter un grand nombre de personnes, qui ne présentent pas toujours des symptômes. La transmission du virus se fait directement, par exemple par les selles, d'où la nécessité de bien se laver les mains si dans une famille a lieu un cas de méningite virale.

La méningite virale chez l’enfant ne nécessite pas son hospitalisation, sauf s’il est très malade ou qu’il s’agit d’un nourrisson. © Evgeniy Isaev, CC by-nc 2.0

Symptômes de la méningite virale

Lorsqu'un enfant développe une méningite virale, il présente des symptômes comme :

  • de la fièvre ;
  • des maux de tête ;
  • des douleurs et une raideur du cou ;
  • une photophobie ;
  • des nausées ;
  • des vomissements ;
  • des diarrhées ;
  • une perte d'appétit ;
  • de la fatigue.

Le virus peut infecter d'autres organes et conduire à une éruption cutanée, un écoulement nasal, des maux de gorge, d'oreille, de la toux et une difficulté à respirer.

Diagnostic et évolution de la méningite virale

Le diagnostic d'une méningite virale peut se faire par ponction lombaire, c'est-à-dire en prélevant du liquide céphalo-rachidien. L'analyse biologique du prélèvement permet de distinguer les infections causées par des virus de celles dues à des bactéries. Ce diagnostic est important pour le choix du traitement, car les antibiotiques permettent de traiter la forme bactérienne, plus grave, mais sont inefficaces contre la méningite virale.

Traitement de la méningite virale

En cas de méningite virale, le patient peut généralement rester chez lui. Cependant, si l'infection conduit à des symptômes importants ou s'il s'agit d'un nourrisson, une hospitalisation peut s'avérer nécessaire.
La méningite virale guérit généralement spontanément, en une ou deux semaines, chez les individus qui ne souffrent pas de déficit immunitaire.