Cela vous intéressera aussi

En cas de méningiteméningite, il faut agir en urgence, et pour cela il faut connaître ses symptômessymptômes. Car, repérée tôt, elle n'est pas une fatalité.

Méningite méningococcique : les symptômes

Les signes initiaux d'une méningite méningococcique (c'est-à-dire due à une bactériebactérie appelée méningocoqueméningocoque) sont identiques à ceux de la grippegrippe. L'affection se caractérise par l'apparition brutale de céphaléescéphalées, puis d'une forte fièvrefièvre, de nausées et de vomissements. Les malades sont anormalement sensibles à la lumièrelumière vive. Ce qu'on appelle une photophobie. Et ils se plaignent généralement de courbaturescourbatures et surtout d'une raideur de la nuque. À tel point que la flexionflexion de la tête vers l'avant est très douloureuse, voire impossible. Ce geste peut également s'accompagner d'une flexion involontaire des jambes ! Enfin un purpura - de petits boutons rouges sur le corps - peut apparaître. Il s'agit alors d'un « purpura fulminans » ou méningite foudroyante...

La méningite du nourrisson

Chez le nourrisson, le diagnosticdiagnostic est très difficile. Car la maladie n'apparaît pas de manière aussi brutale que chez l'adulte. Et surtout, elle ne s'accompagne pas forcément d'une raideur de la nuque.