Santé

Les méningites bactériennes, à surveiller de près : symptômes et traitement

Dossier - Tout savoir sur la méningite
DossierClassé sous :médecine , maladie , cerveau

La méningite se définit comme une inflammation des méninges, c’est-à-dire des enveloppes qui protègent le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Si la méningite virale est souvent bénigne, la méningite bactérienne relève de l’urgence médicale et nécessite une hospitalisation et un traitement antibiotique. Zoom sur une pathologie qui cause de nombreux décès d'enfants dans le monde.

  
DossiersTout savoir sur la méningite
 

La méningite bactérienne est liée au développement d'une bactérie dans le liquide céphalo-rachidien. Découvrez-en plus sur ses symptômes et son traitement.

Différentes bactéries sont responsables de la méningite bactérienne : le plus souvent il s'agit des bactéries Neisseria meningitidis (méningite à méningocoque) et Streptococcus pneumoniae (méningite à pneumocoque). Mais parfois, l'infection est liée à d'autres bactéries : Hæmophilus influenzae chez le nourrisson, le bacille de Koch (méningite tuberculeuse), le streptocoque B ou le staphylocoque doré.

La méningite peut être bactérienne. Ici, la bactérie Hæmophilus influenzae. © CDC, W.A. Clark, DP

Les méningites bactériennes entraînent une mortalité élevée dans les pays en développement.

Symptômes et diagnostic des méningites bactériennes

Les symptômes de la méningite bactérienne chez l'enfant sont la fièvre, les maux de tête, les vomissements, le refus de s'alimenter, la photophobie, la raideur de la nuque. Chez le nourrisson, une modification du comportement (enfant grognon), un refus du biberon, une somnolence, des convulsions fébriles peuvent alerter les parents.

Observation au microscope électronique de la bactérie Neisseria meningitidis. © Alain Grillet, Sanofi Pasteur, CC by-nc-nd 2.0

Chez l'enfant, la méningite bactérienne relève de l'urgence médicale et nécessite une hospitalisation. Le médecin pourra apprécier la gravité de la maladie par différents signes :

  • un état de choc septique : augmentation de la fréquence cardiaque, absence de diurèse ;
  • des signes cutanés avec un purpura extensif ou nécrotique laissant craindre un purpura fulminans ;
  • des signes neurologiques : troubles de la conscience avec convulsions voire coma.

Le diagnostic s'effectue par l'analyse du liquide céphalo-rachidien après avoir effectué une ponction lombaire. Celle-ci permet de connaître la bactérie responsable de l'infection.

Le traitement des méningites bactériennes

Le traitement des méningites bactériennes utilise des antibiotiques en perfusion ou en intraveineuse : céfotaxime et ceftriaxone. En cas d'infection par le pneumocoque, il existe un risque de résistance du germe aux antibiotiques ; le traitement peut associer céfotaxime, ceftriaxone et vancomycine. La durée du traitement antibiotique dépend de la souche bactérienne responsable : pour une méningite à pneumocoque, celui-ci dure 10 à 15 jours, mais il est généralement plus court pour les méningites à méningocoques ou à Haemophilus.

Parfois, des corticoïdes (dexaméthasone) sont utilisés pour limiter les séquelles des méningites. En cas de convulsions, du Valium peut être administré par voie rectale ou en intraveineuse.

La bactérie Streptococcus pneumoniae peut être responsable d’une méningite bactérienne : la méningite à pneumocoque. Elle cause aussi des pneumonies bactériennes, otites, sinusites, bronchites. © Alain Grillet,Sanofi Pasteur, CC by-nc-nd 2.0

Complications des méningites bactériennes chez l’enfant

La méningite peut entraîner des séquelles neurologiques, notamment une surdité : la méningite est la première cause de surdité acquise chez les enfants. Les méningites peuvent aussi avoir des conséquences sur le développement psychomoteur ; des troubles de l'apprentissage et des déficits intellectuels sont possibles.