L’ADN polymérase permet de fabriquer un nouveau brin d’ADN à partir d’un brin ancien. © deusin, Fotolia

Santé

Polymérase

DéfinitionClassé sous :génétique , polymérase , ADN polymérase

Une polymérase est une enzyme capable d'enchaîner des nucléotides en polymères d'ADN (pour les ADN polymérases) ou d'ARN (pour les ARN polymérases). Il existe des polymérases chez les eucaryotes, les procaryotes et même chez les virus.

Les ADN polymérases

Les ADN polymérases catalysent l'élongation d'un nouveau brin d'ADN, au niveau d'une fourche de réplication. L'ancien brin d'ADN sert de matrice. De nouveaux nucléotides s'alignent en face des bases complémentaires du brin matrice et l'ADN polymérase les attache dans le brin d'ADN en formation. La transcriptase inverse (ou reverse transcriptase) est un ADN polymérase présent dans certains virus (rétrovirus) et qui utilise comme matrice un ARN.

Les procaryotes possèdent plusieurs ADN polymérases, numérotées I, II et III, l'ADN polymérase III étant la plus active. Chez les eucaryotes, il existe différentes sortes d'ADN polymérases dont :

  • l'ADN polymérase alpha servant à la réplication de l'ADN dans le noyau ; 
  • l'ADN polymérase bêta servant à la réparation de l'ADN, dans le noyau également ;
  • l'ADN polymérase gamma, présente dans les mitochondries.

Les ARN polymérases

Lors de la transcription de l'ADN en ARN messager (ARNm), l'ARN polymérase écarte les deux brins d'ADN et lie les nucléotides de l'ARN les uns aux autres, de façon à ce qu'ils soient complémentaires de ceux de la matrice d'ADN. Les bactéries ne possèdent qu'un seul ARN polymérase, tandis que les eucaryotes en ont trois, l'ARN polymérase II étant celle qui permet la formation des ARNm.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Kezako : comment faire une analyse ADN ?  L’ADN, cette molécule présente dans toutes les cellules vivantes renferme les clés du développement et du fonctionnement d’un organisme. Nous avons actuellement les moyens de la séquencer, pour mieux la comprendre. Unisciel et l’Université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, comment percer les mystères de cette molécule.