Le reflux gastro-œsophagien est un symptôme de l'œsophagite à éosinophiles. © Suttipun, Adobe Stock
Santé

Œsophagite à éosinophiles : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Maladies digestives , Allergies , pathologie de l'oesophage

Faisant partie des atteintes gastro-intestinales à éosinophiles (EGID), l'œsophagite à éosinophiles est une affection de plus en plus reconnue. Elle concerne plus souvent les hommes (ratio 1/3) et se caractérise par une inflammation de la muqueuse œsophagienne avec infiltration massive d'éosinophiles entraînant un dysfonctionnement à la déglutition.

Les causes et symptômes de l’œsophagite à éosinophiles 

C'est une pathologie chronique pouvant survenir à tout âge.

Les symptômes sont déclenchés par un allergène alimentaire ou environnemental entraînant un apport massif d'éosinophiles sur la muqueuse. Ces cellules impliquées dans les réactions allergiques se retrouvent en infiltrat dans l'épithélium entraînant une réaction inflammatoire et un rétrécissement de l'œsophage. Supportée par une prédisposition héréditaire, cette pathologie provoque chez l'enfant un refus de se nourrir, une perte de poids pouvant être associée à des vomissements et des douleurs thoraciques et abdominales. Chez l'adulte, elle se manifeste par une difficulté à déglutir associée parfois au symptôme du reflux gastro-œsophagien.

Le diagnostic est difficile, les patients s'habituant et adaptant leur mode d'alimentation en fonction de la sévérité des symptômes. Généralement, il repose sur une endoscopie (présence de sillons, d'anneaux et d'un rétrécissement de l'œsophage) accompagné d'une biopsie montrant une infiltration d'éosinophiles (> 15 éosinophiles/champs).

Œsophagite à éosinophiles : de nombreux éosinophiles sont infiltrés dans la muqueuse. © Nephron, Wikipédia Commons CC by-sa 3.0

Les traitements de l’œsophagite à éosinophiles

Le traitement repose sur un inhibiteur de la pompe à protons (IPP) ou en cas d'échec des corticostéroïdes. Un régime d'exclusion des aliments ciblé par des tests d'allergie ou l'élimination empirique des aliments déclencheurs de réaction immunitaire (lait, œufs, soja, arachides, blé, crustacés) est une alternative thérapeutique. Une dilatation de l'œsophage est pratiquée dans les cas où le rétrécissement est trop important et que les symptômes sont résistants aux traitements.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !