Etude de la réaction inflammatoire, Partie 1

DossierClassé sous :médecine , protéine , kinase C

-

(Partie 1) La réaction inflammatoire est déclenchée pour lutter contre une agression extérieure, et de ce point de vue elle est indispensable pour préserver le bon fonctionnement de l'organisme. Par contre, lorsque cette réaction prend trop d'ampleur, elle devient néfaste et peut perturber différents processus physiologiques régissant le corps humain. Nous nous sommes intéressés à deux enzymes clés de l'inflammation : la protéine kinase C et les cyclooxygénases.

  
DossiersEtude de la réaction inflammatoire, Partie 1
 

Mise au point et exploitation de modèles permettant l'étude de molécules potentiellement inhibitrices de la protéine kinase C chez le granulocyte neutrophile et de molécules potentiellement inhibitrices spécifiques de la cyclooxygénase-2 versus cyclooxygénase-1 dans les lymphocytes et les monocytes

THESE SOUTENUE PAR XAVIER SIOMBOING A L' UNIVERSITE DE LILLE II
FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES

La réaction inflammatoire est déclenchée pour lutter contre une agression extérieure, et de ce point de vue elle est indispensable pour préserver le bon fonctionnement de l'organisme. Par contre, lorsque cette réaction prend trop d'ampleur, elle devient néfaste et peut perturber différents processus physiologiques régissant le corps humain. Nous nous sommes intéressés à deux enzymes clés de l'inflammation : la protéine kinase C et les cyclooxygénases.

La protéine kinase C est une sérine thréonine kinase impliquée dans de nombreux processus de signalisation et elle joue donc un rôle dans diverses pathologies. Elle est de ce fait une cible thérapeutique intéressante dans le cas de cancers, de syndromes inflammatoires, de désordres du système immunitaire ou du système nerveux central ou de dysfonctionnements cardiovasculaires.

Nous avons mis au point un modèle permettant d'étudier des molécules potentiellement inhibitrices de cette enzyme dans le cas d'une flambée respiratoire chez le granulocyte neutrophile humain. Nous sommes capables d'étudier un effet au niveau cellulaire, de rendre compte de la capacité de ces molécules à inhiber la reconnaissance entre la protéine kinase C et un composé spécifique, et enfin de voir leurs influences sur une particularité de cette enzyme : la translocation du cytoplasme vers la membrane plasmique au cours de son activation.

La cyclooxygénase existe sous deux isoformes. La première est constitutive et a un rôle cytoprotecteur en maintenant l'homéostasie au niveau de différents organes comme l'estomac ou les reins. La seconde est inductible et uniquement présente dans les foyers inflammatoires. Les AINS classiques inhibent les deux isoformes, annulant les effets bénéfiques de la cyclooxygénase-1 et donc déclenchent des effets secondaires.

Notre but a été de mettre au point un modèle permettant d'étudier des molécules inhibitrices spécifiques de la cyclooxygénase-2 versus cyclooxygénase-1. Il a fallu choisir les cellules et les conditions d'activation pour visualiser de façon différentielle l'activité de l'une et l'autre des isoenzymes afin d'avoir un modèle cohérent et qui tient compte au maximum des propriétés biologiques de chacune des isoformes. Après avoir validé le modèle par des molécules de référence, nous avons pu tester des molécules originales augmentant la sélectivité envers la COX-2.

Abréviations

PARTIE 1 : ETUDE D'INHIBITEURS POTENTIELS DE LA FLAMBEE RESPIRATOIRE CHEZ LE GRANULOCYTE NEUTROPHILE


lien vers la partie 2 de ce dossier