Santé

L'acné rétentionnelle et l'acné inflammatoire

Dossier - Acné : tout savoir sur l'acné
DossierClassé sous :médecine , acné , peau

-

Tout savoir sur l'acné : ses mécanismes, les parties du corps touchées, les types d'acné, les facteurs favorisants...

  
DossiersAcné : tout savoir sur l'acné
 

L'acné peut présenter deux aspects différents : l'acné de type rétentionnel et de type inflammatoire.

Acné rétentionnelle et acné inflammatoire sont les deux types d'acné. © Carol Anne - Shutterstock

Il y a deux types de lésions : les lésions rétentionnelles, avant l'installation de l'inflammation et les lésions inflammatoires après son installation.

L'acné rétentionnelle

Les lésions rétentionnelles sont formées par les fameux points noirs, les comédons et par les points blancs, appelés microkystes, qui forment une petite voussure blanchâtre de la peau inférieure à 2 ou 3 mm due à l'emprisonnement et l'accumulation de sébum dans le follicule pilosébacé. Ne pas toucher « son » acné est la consigne clé dans ce type de lésions. Une lésion manipulée est une cicatrice future !

L'acné inflammatoire

Ces lésions s'enflamment et aboutissent à la constitution de lésions inflammatoires avec la survenue de boutons rouges plus ou moins douloureux dont la taille ne dépasse pas 5 mm : les papules.

Au sommet de ces papules peut apparaître secondairement un point blanchâtre, collection purulente, formant ainsi ce qu'on appelle les pustules. Là aussi, même consigne : ne pas manipuler, c'est éviter les cicatrices.

Ces lésions inflammatoires peuvent être beaucoup plus profondes et volumineuses dépassant 10 mm de diamètre, constituant des nodules et exposant dans la majorité des cas à la persistance, après guérison, de cicatrices disgracieuses.