Pour venir à bout de l'acnéacné, on prescrit souvent aux femmes une pilule contraceptivepilule contraceptive. D'une manière générale, les œstroprogestatifs agissent sur l'acné car ils bloquent l'ovulationovulation, modifiant le flux hormonal. Mais attention à bien choisir sa pilule.

Certaines pilules contraceptives réduisent l'acné. © Katielittle, Shutterstock 
Certaines pilules contraceptives réduisent l'acné. © Katielittle, Shutterstock 

Pilule et acné : attention à bien choisir sa contraception

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a émis des recommandations de bonne pratique concernant le traitement de l'acné. Elle y rappelle notamment, que « chez la femme acnéique ayant une contraception hormonale, il convient de s'assurer que celle-ci ne contient pas de progestatifprogestatif androgénique ».

Et pour cause. Les androgènesandrogènes jouent un rôle prépondérant dans l'apparition de l'acné. Ces hormoneshormones mâles - également présentes chez la femme - stimulent l'activité des folliculesfollicules pilosébacés, qui sécrètent alors le sébum, lui-même à l'origine de boutons disgracieux.

La pilule contre l'acné

Lorsqu'une femme est sujette à l'acné, son médecin pourra donc recommander une pilule contenant un progestatif dont l'efficacité sur la peau est reconnue. C'est le cas notamment de l'acétate de cyprotérone, connu de très longue date. Il en existe d'autres, comme la drospirénone. Ce progestatif de « dernière génération » est réputé pour avoir une formule proche de la progestéroneprogestérone naturelle. Il dispose d'une activité antiandrogénique et limite à la fois les gonflements, et les tensions mammaires. Associé à l'éthynilestradiol, il réduit de façon significative les lésions occasionnées par l'acné.