L’acné augmente les chances de décrocher un diplôme. © travelview, Fotolia

Sciences

Science décalée : l'acné améliorerait les résultats scolaires

ActualitéClassé sous :science décalée , médecine , acné

Votre ado a le visage couvert de boutons rouges ? Bonne nouvelle, du moins pour son avenir professionnel : l'acné favoriserait la réussite scolaire. Voici pourquoi.

L'acné est le huitième problème de santé le plus courant dans le monde, affectant notamment deux adolescents sur trois entre 15 et 19 ans. Un fardeau qui pèse lourdement sur l'estime de soi et la sociabilité des individus à cette période sensible.

Il pourrait cependant y avoir un revers positif à cette maladie : cela permettrait d'obtenir de meilleurs résultats scolaires, si l'on en croit une étude publiée en juin 2018 dans le Journal of Human Capital par deux économistes américains. Ces derniers ont analysé les données issues d'une enquête nationale de dizaines de milliers d'adolescents et jeunes adultes aux États-Unis durant une décennie, avec des questions portant sur la santé, le mode de vie, les activités et l'état psychologique. Ils en ont tiré une étonnante corrélation : avoir de l'acné durant l'adolescence est étroitement lié avec une hausse « significative » des notes aux examens en anglais, mathématiques, histoire et sciences. L'acné augmente aussi la probabilité de décrocher un diplôme de niveau Bachelor (qui s'obtient au bout de quatre ans d'université).

Les adolescents souffrant de problèmes d’acné sont plus susceptibles de surinvestir leurs études. © hriana, Fotolia

Moins d’amis, plus d’études

L'explication tiendrait, selon les deux auteurs, au fait que les adolescents acnéiques sont moins bien socialisés et souffrent de problème d'estime, ce qui les pousse à se renfermer chez eux et à surinvestir dans les études. Ils sont par exemple moins souvent inscrits dans une équipe sportive, mais plus nombreux à participer à des activités intellectuelles. Le phénomène est encore plus marqué chez les filles, plus sensibles à la baisse d'estime de soi, et chez les jeunes à la peau blanche ou de type asiatique, chez qui l'acné est plus visible, détaille l'étude. 

L’influence de l’apparence physique sur les résultats scolaires

Ce résultat semble a priori contradictoire avec les nombreuses études attestant du rôle positif de l'apparence physique sur la réussite scolaire et professionnelle. Le fait d'être blonde aux États-Unis génère par exemple un surplus de salaire correspondant à une année d'études supplémentaire, a montré une étude de 2010. « Le physique d'un élève explique entre 20 et 40 % de la variance de ses résultats scolaires », affirme même Jean-François Amadieu, professeur à l'université de Paris 1 Panthéon Sorbonne. Néanmoins, soulignent les auteurs, l'avantage comparatif d'une apparence physique agréable est moindre par rapport à celui de travailler davantage. De plus, les autres facteurs étudiés comme le poids ou la façon de s'habiller peuvent s'expliquer par la classe sociale, ce qui évidemment influe sur les résultats scolaires. L'acné touche, elle, indifféremment tous les milieux, ce qui rend les comparaisons plus pertinentes, assurent les auteurs. 

Voici donc une double bonne nouvelle pour tous les adolescents se désolant de leur visage boutonneux : non seulement l'acné s'efface généralement à l'âge adulte, mais elle contribue aussi à leur réussite professionnelle.

  • Les adolescents souffrant d’acné ont de meilleures notes et plus de chances de décrocher un diplôme.
  • Cela s’expliquerait par une moindre socialisation et un surinvestissement dans les études.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi