Dans le magazine scientifique Science du 24 décembre, trois chercheurs (deux allemands des universités de Bielefeld et de Munich et un chinois) publient une description théorique précise d'une réaction chimique faisant intervenir 6 atomes.
Cela vous intéressera aussi

Les réactions chimiques peuvent en principe être décrites parfaitement sur la base de lois physiquesphysiques connues. Des simulations informatiquessimulations informatiques de ces réactions prenant en compte les effets de la mécanique quantiquemécanique quantique ne sont possibles que sur des systèmes très petits en raison de leur énorme temps de calcul. La plupart du temps elles sont utilisées pour étudier uniquement les processus élémentaires qui ont lieu au cours des réactions chimiques. Des nouveaux développements théoriques ainsi que la croissance de la capacité de calcul des ordinateursordinateurs ont conduit à un bond dans le développement de ces simulations, comme le montre le résultat de cette étude.

Pour la première fois une simulation faisant intervenir 6 atomesatomes dans la réaction entre une moléculemolécule de méthane et un atome d'hydrogènehydrogène a été conduite. Auparavant, des calculs de cette nature n'avaient été réalisés que sur des systèmes d'au maximum quatre atomes. La taille du système modélisé est suffisante pour étudier des réactions importantes de l'atmosphèreatmosphère terrestre, et les réactions de combustioncombustion. Les calculs pourraient alors aider par exemple à mieux comprendre les mécanismes d'apparition ou de disparition de l'ozoneozone dans l'atmosphère.