Les pics de Los Kuernons, au-dessus du lac Pehoé, au sud du Chili. Dans cette étude, les personnes vivant le plus au sud du Chili, les plus éloignées de l’équateur, semblaient plus enclines à l’hypertension. © kavram, Shutterstock

Santé

Votre pression sanguine dépend de la latitude où vous habitez

ActualitéClassé sous :médecine , maladie , hypertension

La distance à laquelle vous vous trouvez de l'équateur influence votre pression sanguine. C'est ce que montre une étude réalisée au Chili, un pays particulièrement étendu en latitude, où les personnes les plus éloignées de l'équateur avaient des pressions artérielles plus élevées.

La pression sanguine et la fréquence de l'hypertension varient dans le monde. Mais quels facteurs pourraient expliquer ces disparités géographiques ? Pour savoir si la latitude, l'ensoleillement, la température, ont quelque chose à voir avec la pression artérielle, des chercheurs de l'université du Chili (à Santiago) et de l'hôpital universitaire de Birmingham se sont intéressés à la population du Chili. En effet, ce pays est particulièrement allongé du nord au sud, sur 4.250 km, et il possède une population assez homogène sur toute sa longueur.

Les chercheurs ont analysé les données de 4.600 adultes qui étaient suivis dans le cadre de la Chilean Health Survey 2009-2010. Leur pression sanguine a été mesurée à leur domicile le matin. D'après les résultats parus dans la revue American Journal of Epidemiology, la pression systolique des personnes vivant le plus au sud du Chili était en moyenne de 5 mm plus élevée que celles qui vivaient le plus au nord.

Le lien entre la pression sanguine et la latitude se maintenait même après avoir ajusté les résultats en fonction de différents facteurs : âge, sexe, revenus, tabagisme, consommation de fruits et légumes, de sel, d'alcool, poids, activité physique, antécédents de diabète ou de problèmes cardiaques.

L’exposition au soleil réduit la pression artérielle en favorisant la dilatation des vaisseaux sanguins. © Ozerov Alexander, Shutterstock

Pression sanguine et hypertension plus élevées au sud du Chili

Globalement, pour 1° d'augmentation en latitude, la pression systolique augmentait de 0,1 mm de mercure. Certes, ces changements sont légers, c'est pourquoi il faut de longues distances pour observer des différences dans la population.

L'étude a aussi trouvé que 37 % des personnes qui vivent le plus au sud du Chili avaient des pressions sanguines suffisamment élevées pour diagnostiquer une hypertension ; chez ceux qui vivaient le plus au nord, seulement 29 % souffraient d'hypertension. Mais il n'y avait pas de relation claire entre la pression sanguine et les radiations du soleil ou la température ambiante.

Les raisons pour lesquelles la latitude influencerait la pression sanguine ne sont pas claires. D'autres études ont suggéré que les apports en sel, la durée du jour, le sommeil et les niveaux de vitamine D pourraient jouer un rôle. Il existe aussi de plus en plus de preuves indiquant que les UV réduisent la pression sanguine, probablement en augmentant la libération de monoxyde d'azote, une molécule qui stimule la vasodilatation. D'autres explications seraient que le fait de vivre près de l'équateur favorise un mode de vie plus actif ou une alimentation plus saine, mais ces facteurs ont été pris en compte dans l'étude.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

La comète Lovejoy vue depuis le Chili  Cette séquence vidéo enregistrée le 22 décembre 2011 montre le lever de la comète Lovejoy avant l'arrivée de l'aube depuis l'observatoire de Paranal au Chili. © ESO/G. Brammer/Vimeo