Tech

En vidéo : Google Latitude, pour se faire suivre à la trace

ActualitéClassé sous :Internet , Google Latitude , Gmail

Avec Latitude, Google présente à son tour un service de géolocalisation. Gratuit, il s'appuie sur Google Maps et permet au propriétaire d'un portable d'être localisé à tout moment. Une fonction heureusement désactivable.

Les contacts qui l'ont bien voulu apparaissent sur l'écran du mobile avec Google Maps. © Google

Où se trouve donc Marie, qui devrait être arrivée par le train de 16 h 08 ? Nicolas est-il dans le quartier ? Si les Malcheville sont chez eux, on passera chercher la luge du petit... Voilà le genre de questions auxquelles il sera possible de répondre si Marie, Nicolas et les Malcheville sont adeptes du nouveau service annoncé sur le blog de Google, appelé Latitude, et déjà disponible dans plusieurs pays, dont la France. L'endroit où se trouve la personne apparaîtra en effet sur une carte Google Maps, affichée sur un mobile ou sur un ordinateur.

Gratuit, il nécessite l'ouverture d'un compte GMail et ne fonctionne que sur certains mobiles (Blackberry, iPhone, smartphones Nokia avec Symbian et appareils tournant avec Windows Mobile ou Android). L'extension aux mobiles compatibles Java est promise sur le site dédié à Google Latitude.


Quelques explications en français sur Google Latitude. © Google

Pour être tranquille, indiquer : « Je suis à Papeete »

Pour enregistrer la position, le service utilise trois sources possibles, les coordonnées GPS si le mobile possède un récepteur, la classique triangulation établie grâce aux relais de la téléphonie et enfin la détection dans un espace Wi-Fi. Ce pistage peut être désactivé ou modulé. L'utilisateur décidera quelles personnes pourront suivre ses pérégrinations et pourra définir des endroits cachés où sa présence ne sera jamais mentionnée. Il est même permis de mentir et d'indiquer n'importe quel lieu de la planète. Les auteurs de romans policiers et d'histoires galantes trouveront sûrement matière pour imaginer des situations inédites.

Google n'est pas le premier à fournir un service de géolocalisation. Yahoo! l'a fait l'été dernier avec Fire Eagle et Loopt fonctionne sur iPhone et sur le Blackberry, de même que Where.com. Il existe également des services payants.

Cette application pose bien sûr question. Google transmettra-t-il ces informations à des publicitaires, qui pourront ainsi arroser de SMS les badauds se promenant à proximité d'une promo ? Google ne dit pas explicitement qu'il ne le fera jamais. Dans ce cas, il restera alors à désactiver la fonction...

Cela vous intéressera aussi